Quand la grande distribution essaye de réinventer la manière de faire les courses. C’est le journal de l’économie numérique du 1er juin 2018

Deux héros français dans le journal du jour : Zidane (oui, le Zizou !) et l’assureur. Un roi du ballon rond et l’autre de l’expérience client. On se retrouve lundi après la mi-temps. 


À votre service !

Quand la grande distribution essaye de réinventer la manière de faire les courses. Walmart, le géant américain de la distribution, va déployer à New York, après plusieurs mois d’expérimentation, Jetblack, un service de conciergerie haut de gamme. Sur le modèle d’un assistant personnel, le client pourra passer commande, 24h/24, par messagerie texte automatique intelligente (elle peut faire des recommandations) et sera livré le jour même. Le service n’est accessible que sur invitation et au tarif de 50 dollars par mois. Walmart promet un catalogue de produits disponibles extrêmement large hors produits frais. (Jetblack)

Toutes options

Waymo, la filiale voitures autonomes de Google, vient de passer une commande de 62 000 véhicules au groupe Fiat Chrysler. Ces Chrysler Pacifica Hybrid minivan, une fois transformés, constitueront une partie de la future flotte de taxis autonomes de Waymo. L’entreprise prévoit de lancer son service de transport automobile sans chauffeur d’ici la fin de l’année 2018. Par ailleurs, Uber se dit intéressé par les technologies Waymo et des discussions ont été initiées entre les 2 firmes.

Suivre Zidane

Amazon livreur de journaux ! A partir du samedi 2 juin 2018, les abonnés Prime d’Amazon pourront se faire livrer le journal L’Équipe chez eux en moins de 2 heures (sur Paris et 25 grandes villes en France). C’est le premier titre de presse accueilli sur la plateforme Amazon Prime Now.

Qui a dit ça ?

« Qu’on le veuille ou non, la plupart des gens ne veulent plus voir de pub. Ils vont là où il n’y a pas de publicité. Du côté digital, il y a les bloqueurs de pub et des boutons pour s’échapper des vidéos publicitaires. En tant que professionnels du marketing on doit se demander, comment je fais pour continuer à atteindre le consommateur ? »

C’est Roel de Vries, le directeur marketing de Nissan qui explique ainsi pourquoi il dépense désormais beaucoup d’argent dans le sponsoring sportif et le foot en particulier. Le foot c’est 90 minutes de pub !

Recevez le journal de l’économie numérique tous les jours sur votre boîte email

Assurance tout risque

Mais oui le Français aime son assureur ! Le secteur de l’assurance est le secteur le mieux perçu par les Français en matière d’expérience client. C’est ce qui ressort du 1er baromètre de l’expérience client France 2018 KPMG-AFRC. 250 marques B2C dans 10 secteurs évaluées par un panel de 5000 consommateurs auxquels il a été demandé de noter chacune des marques sur 6 critères (ce que KPMG appelle les piliers de l’expérience client) : personnalisation, temps et effort, attente, intégrité, résolution, empathie. C’est donc l’assurance qui prend la tête du classement sectoriel de l’expérience client, suivi par la distribution spécialisée, la grande distribution alimentaire, la restauration et la banque. En bas du classement, le secteur public, la logistique et les télécommunications.

C’est pas moi c’est lui

Syntec Numérique, le syndicat des professionnels du numérique (éditeurs de logiciels, sociétés de conseil…), s’inquiète des éventuelles tentations des donneurs d’ordres à faire peser la responsabilité du respect du RGPD sur leurs prestataires« Les responsables du traitement (donneurs d’ordre) pourraient en effet chercher à transférer l’intégralité de leurs risques à leurs fournisseurs (prestataires), se déchargeant par là même de leurs obligations. Cette pratique, qui se manifeste d’ores et déjà, est non seulement en contradiction avec l’objectif recherché par le règlement, mais également à la limite d’une juste éthique des affaires. », a dit Jérôme Siméon, le président de la commission juridique de Syntec Numérique. L’organisme rappelle qu’il est indispensable d’établir dans les documents contractuels entre le prestataire et son client la nature de leur relation (sous-traitant ou responsable conjoint du traitement).

Votre vidéo commencera dans 5 secondes

Les jeunes ados américains sont élevés (aux céréales) et à YouTube. 85 % des américains de 13-17 ans utilisent le service d’hébergement de vidéos de Google. En revanche, ils ne sont que 51 % à utiliser Facebook auquel ils préfèrent Instagram (ils sont 72 % à l’utiliser) et Snapchat (69 %). (Étude Pew Research Center – Teens, Social Media & Technology 2018)

Recevez gratuitement Numériq'1 : La newsletter qui vous raconte tous les jours en 1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !

Le journal de l’économie numérique du 15 mai 2018

On roule, on fuse, on court, on va, on vient… Accrochez-vous c’est un journal du jour pleine d’action. Vous vous reposerez ce soir.

Boston Dynamics Robot Atlas
Permis de (ne pas) conduire

On roulera en France sans les mains dès 2020. C’est l’ambition du gouvernement qui envisage d’autoriser les véhicules autonomes à rouler sur nos routes dans 2 ans. Dans le même temps, la présidente de la région Île de France, Valérie Pécresse, annonce pour 2019 un programme d’expérimentations de conduite autonome sur les autoroutes franciliennes.

Dans le feu de l’action

Uber va permettre à ses clients d’évaluer la course avant que celle-ci soit terminée. L’entreprise de service de transport urbain espère ainsi recueillir des réactions à chaud plus fidèles à l’expérience. En revanche, le chauffeur n’aura pas accès à la notation avant la fin de la course. On ne va pas se fâcher pour une étoile.

On fuse

L’éditeur CRM français E-Deal rejoint l’éditeur belge Efficy CRM pour former un nouveau groupe spécialisé dans les logiciels de gestion de la relation client. La nouvelle entité ainsi formée comptera 175 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros. Le groupe sera présidé par Cédric Pierrard, l’actuel pdg (et fondateur) d’Efficy. On retrouve la direction d’E-Deal au comité exécutif de la nouvelle entreprise.

 

Les ventes de smartphones en France ont chuté de 23,2 % au 1er trimestres 2018 par rapport au même trimestre il y a un an. (Canalys)

 

Qui a dit ça ?

« Le problème avec ZTE c’est que la Chine est aussi puissante que les Etats-Unis. C’est une super puissance technologique. Alors si on gonfle la poitrine et qu’on dit – Vous savez quoi, on veut de la réciprocité – Les Chinois répondront – Vous savez quoi, en matière de technologie on n’a pas besoin de vous. »

C’est Ian Bremmer, spécialiste de sciences politiques et président d’Eurasia Group, qui commentait le revirement de Donald Trump sur l’interdiction de l’accès au marché américain du fabricant chinois de smartphone, ZTE.

 

Pas vu, pas pris

Le système de reconnaissance faciale utilisé par la police britannique aurait un taux de précision d’à peine 2 % ! Selon un rapport interne, sur un échantillon de 100 utilisations, le logiciel n’aurait identifié formellement que 2 personnes et renvoyé 98 faux positifs (correspondance présumée entre un visage et une identité qui après vérification se révèle fausse). Vous pouvez manifester sans cagoule. (The Independent)

Lettre de motivation

Welcome to the jungle, la jeune plateforme française (fondée en 2015) d’offres d’emploi, vient de lever 7 millions d’euros. Dans le tour de table on trouve, entre autres, Bpi France et Kima Venture (Xavier Niel).

Sopra Steria (3,9 milliards de CA) va racheter la société allemande de services et conseils informatiques It-Economics (20 millions d’euros de CA). Un peu plus tôt dans le mois, le groupe français de services informatiques avait finalisé l’acquisition d’une autre société allemande, Bluecarat.

La tête et les jambes

Les robots ne savent pas simplement jouer aux échecs… Si vous n’avez jamais vu un robot faire son jogging, précipitez-vous sur cette vidéo de Boston Dynamics, l’entreprise qui conçoit les robots les plus dingues du moment.

 

Publicité dans la newsletter

Recevez gratuitement Numériq'1 : La newsletter qui vous raconte tous les jours en 1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !

L’avenir des centres d’appels ? La voiture autonome !

Contrairement à d’autres constructeurs automobiles, Nissan ne croit pas que la voiture totalement autonome puisse être une réalité dans les 5 à 10 ans qui viennent.

Voiture autonome Google Waymo
Rouler sur la route fait intervenir tellement de situations complexes qu’aucun système intelligent n’est en mesure, à moyen terme, de tous les appréhender, on explique chez Nissan.

En revanche, il est tout à fait possible d’imaginer, poursuit Nissan, la mise en place de centres d’appels humains, prêts à prendre à distance le contrôle du véhicule autonome lorsque celui est confronté à une situation qu’il ne sait pas résoudre.

Nissan n’est en fait pas la seule entreprise à imaginer ce genre de solution. Toyota ou Google, par exemple, étudient aussi des solutions de support humain à distance pour leurs véhicules à distance.

Faites passer le permis de conduire à vos téléconseillers.

(Wired)