Salesforce : parle à mon CRM !

Salesforce est-il en train de réinventer l’enregistreur vocal des années 70 ?

L’entreprise vient en effet de présenter (version pilote) Einstein Voice, une interface vocale qui permet aux utilisateurs de communiquer « en langage naturel » avec les plateformes Salesforce.

Compte rendu de rendez-vous, qualification de données clients, prise de notes… les commerciaux n’auront plus d’excuse pour ne plus entrer leurs données dans le CRM de l’entreprise. Il leur « suffit » désormais de dicter les informations à l’assistant vocal qui va les analyser, les structurer avant de les intégrer au CRM.

(Une courte vidéo du produit).

Recevez gratuitement Numériq'1 : La newsletter qui vous raconte tous les jours en 1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !

Chérie, je vais acheter le journal

Marc Benioff, le fondateur de Salesforce, rachète l’hebdomadaire américain Time Magazine pour 190 millions de dollars.

Il s’agit d’une opération privée, réalisée avec son épouse Lyne, qui n’implique pas Salesforce. « Nous investissons dans une entreprise qui a une énorme influence dans le monde et qui est incroyablement solide. C’est ce que nous recherchons lorsque nous investissons dans le cadre de notre famille », a commenté Marc Benioff.

Recevez gratuitement Numériq'1 : La newsletter qui vous raconte tous les jours en 1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !

Intelligence artificielle : tout ce que vous n’avez jamais osé demander !

« L’enjeu aujourd’hui en matière d’intelligence artificielle dans les services clients c’est de comprendre le sens des questions qui sont posées puis d’utiliser la puissance de l’apprentissage automatique et du traitement du langage naturel pour saisir la véritable intention et en fin de compte répondre à des questions que le client ne vous a peut-être pas encore posé. »

Bill Patterson, directeur de Service Cloud chez Salesforce. J’ai la réponse, à vous de deviner la question.

(Smart Customer Service)

Le journal de l’économie numérique du 14 mai 2018

Un journal du jour dans laquelle on frappe dans la main du patron de Salesforce et où on emmène les enfants manger chez Mc Do. Demain on fera le contraire.


En bloc

La banque HSBC affirme avoir réalisée la première transaction de commerce international avec ING Bank en utilisant la technologie blockchain.L’opération a été menée pour le compte de l’entreprise agroalimentaire Cargill. Selon HSBC, l’utilisation de la blockchain dans ce contexte (type lettres de crédit) permet de simplifier les procédures de transaction et de réduire les risques de fraude.

Un avion dans les nuages

Contrat majeur dans le cloud. Ryanair va héberger l’essentiel de ses infrastructures informatiques dans le cloud d’Amazon, Amazon Web Services. La compagnie aérienne fermera ainsi la plupart de ses propres data center.

Dehors !

Apple retire de son store les applications qui partagent la localisation des utilisateurs sans leur consentement. Les entreprises concernées devront corriger ces fonctionnalités avant de pouvoir soumettre à nouveau leur application à l’Apple Store.

La banque espagnole Santander travaille au lancement d’une banque en ligne au Royaume-Uni. Ce nouvel acteur de la banque mobile viserait en priorité les PME.

Qui a dit ça ?

« L’Intelligence Artificielle va devenir la force de transformation la plus puissance des sociétés technologiques. »

C’est Abhay Parasnis, le vice-président et directeur de la technologie d’Adobe. Que la force de l’AI soit avec toi…

Les visiteurs

Les salons Stratégie Clients et E-Marketing Paris qui se sont déroulées conjointement les 10 au 12 avril dernier, ont attiré cette année 16 120 visiteurs (soit 4 % de plus qu’en 2017).

Contrat de confiance

En quelques phrases prononcées à la conférence Connect 18, une petite leçon de business à l’ère numérique par Marc Benioff, le patron de Salesforce. « Si vous voulez innover à grande échelle vous devez être très clairs sur vos valeurs. Que voulez vous faire de votre entreprise ? ». Et à l’ère de l’économie numérique, la valeur la plus importante pour une entreprise qui souhaite se développer, c’est la confiance. Benioff prend l’exemple de Facebook : « Quelle est leur plus grande valeur ? », se demande-t-il ? Ils veulent connecter le monde, mais que font-ils de la confiance ? poursuit-il. « Il n’est pas évident pour chacun d’entre nous que la confiance soit la principale valeur de Facebook. » Peut-être sont-ils intéressés uniquement par leur produit, suggère-t-il.

Un mois et demi après son lancement, le service de livraison de courses à domicile de l’enseigne E.Leclerc, Leclerc chez moi, dessert désormais tout Paris intramuros.

Faites des enfants !

Quand l’expérience client a tout à voir avec l’expérience jeune parent. Pub efficace de Mc Donalds par l’agence Leo Burnett London.

 

Publicité dans la newsletter

Le journal de l’économie numérique du 4 mai 2018

Bonjour,
Un journal du jour dans lequelle on travaille à la (block)chain(e) et où on fête le travail. Est-ce bien raisonnable à la veille du week-end ?

 

Amazon AlexaÉtat des ventes

En 2018, 63 % des ventes en ligne en France sont encore réalisées depuis un ordinateur (contre 71 % il y a 2 ans), selon la dernière étude Salesforce sur les achats en ligne. Seules 37 % des transactions e-commerce passent par un appareil mobile (29 % pour les smartphones et 8 % pour les tablettes). Le smartphone est néanmoins le premier appareil utilisé pour naviguer sur les sites de e-commerce (55 % du trafic contre 38 % à l’ordinateur et 7 % aux tablettes). La durée de visite moyenne est aux alentours de 5 minutes (on a perdu 1 minute en 2 ans). Enfin, les réseaux sociaux ne comptent que pour 4 % du trafic des sites de e-commerce. (Shopping index Salesforce – Q1 2018)

Part de marché des commandes en ligne en France par mode d’accès

Ecommerce France par appareil

 

Paye ton réseau

Instagram a commencé à déployer auprès de certains utilisateurs (notamment aux Etats-Unis et au Royaume-Unis), l’accès à un module de paiement intégré. Celui-ci permet de régler un service ou un achat directement depuis le réseau social. La plateforme de réservation de restaurants Resy est l’une des premières entreprises à utiliser le service.

Paye ta voix

40 000 c’est, selon Amazon, le nombre d’applications disponibles au catalogue de son assistant vocal Alexa. Par ailleurs, le e-commerçant offre désormais la possibilité aux développeurs d’applications de les commercialiser en proposant des contenus payants dans son magasin Alexa dédié. A titre de comparaison (mais comparaison n’est pas raison), l’App Store, le magasin d’applications mobile d’Apple, compterait 2 millions d’applications.

 

Nice Ltd poursuit sa politique d’acquisition et annonce le rachat de l’américain Mattersight, entreprise spécialisée dans l’analyse des conversations clients.

 

Qui a dit ça ?

« Pour notre site marchand Galerieslafayette, j’ai fixé aux équipes l’objectif d’y proposer le million et demi de références de notre magasin amiral parisien à horizon 2020, pour y réaliser 10 % de ventes en ligne. »

C’est Nicolas Houzé, le directeur général des Galeries Lafayette et du BHV Marais. Il y a un capitaine à bord du vaisseau amiral…

 

Espace partenaire

Mettez en avant vos événements, vos initiatives ou innovations dans l’espace partenaire de La lettre ContactDistance.

Demande des tarifs publicitaires

Espace partenaire

Pas intéressé

La blockchain ne passionne pas les directions informatiques. C’est ce que révèle la dernière étude Gartner auprès des directeurs informatiques. Sur un échantillon de plus de 3000 professionnels de l’informatique, seul 1 % déclare avoir déjà déployé un projet blockchain. La très grande majorité (77 %) avoue n’avoir aucun projet en la matière. Parmi eux 34 % vont même plus loin en répondant n’avoir aucun intérêt pour le sujet. Pour essayer d’expliquer ce désintérêt, Gartner pointe la défiance des informaticiens face à une technologie qui a historiquement été portée par une communauté non-conformiste et « libertaire ». Pas de Black Blocs au service informatique.

Fête du travail

LinkedIn fête ses 15 ans. Le réseau social professionnel aux 400 millions de membres, racheté par Microsoft en 2016, a été lancé en mai 2003.

Vidéo club

La patronne de YouTube, Susan Wojcicki, a révélé que chaque mois 1,8 milliards d’utilisateurs se connectaient sur YouTube. Un chiffre qui tout en étant astronomique, ne comprend pourtant pas les internautes qui visionnent des vidéos sans être connectés.

Pub ou pas pub

Un spot de pub pour ceux qui n’aiment pas la pub mais qui aiment les pub Ikea.

Salesforce veut que nous parlions à nos bases de données (et gentiment si possible)


Et si on communiquait avec nos bases de données sur le mode de la conversation ?

C’est ce que propose Salesforce avec le lancement (en version beta) de « Conversational Queries » (requêtes dialoguées ou requêtes conversationnelles dans une traduction approximative).

Il s’agit d’utiliser le moteur analytics du CRM Salesforce (Einstein) comme on utiliserait Google, avec des requêtes formulées en langage courant, des mots clés ou une phrase (par exemple, « Montre-moi les ventes par distributeur dans le Sud-Ouest »).

Einstein, à partir de cette requête, va proposer une réponse immédiate sous forme de graphique ou de diagramme.

C’est un peu Excel qui aurait rencontré Google et IBM Watson. Vous pouvez muter votre Data Scientist à la compta.

Salesforce insatiable

Le spécialiste des solutions CRM, Salesforce, dépasse les 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour son dernier exercice, en hausse de 25 % en 1 an.

Insatiable, Marc Benioff, le président fondateur de l’entreprise, imagine déjà que Salesforce pourrait atteindre les 20 milliards de dollars de revenus plus rapidement que n’importe quelle autre entreprise informatique. Le cloud n’attend pas.

La mise en garde de Marc Benioff (Salesforce) sur le contrôle des nouvelles technologies

« Certaines des technologies utilisées aujourd’hui sont si puissantes, si sophistiquées, mais aussi tellement profondes et multidimensionnelles, que même les entreprises qui les conçoivent n’arrivent pas à comprendre et anticiper les usages abominables qu’on peut en faire. »

Marc Benioff, le pdg de Salesforce, en janvier 2018 lors du World Economic Forum à Davos.

Qui a dit ça ?

« La fidélité client est morte ! »

 

C’est Marc Benioff, le patron de Salesforce qui nous annonce ça sans ménagement. Il faut aller débusquer et redébusquer le client sans cesse là où il se cache, dans des communautés spécifiques. Et pour Benioff, rien de mieux que les data pour aller à la chasse au client.