Mes faux amis Facebook

Facebook a supprimé 1,3 milliards de faux comptes en 6 mois (entre octobre 2017 et mars 2018). C’est ce qu’a révélé Sheryl Sandberg, la directrice des opérations de Facebook, lors de son audition devant le Sénat américain (qui souhaitait entendre les dirigeants des réseaux sociaux sur les risques de manipulations des élections de mi-mandat).

Ces faux comptes sont créés par des machines et détectés presque immédiatement, affirme Sandberg, par d’autres machines, celles de Facebook. Seuls 4 % des 2 milliards d’utilisateurs du réseau seraient des faux comptes (passés à travers les mailles du filet).

Avec Facebook vos ennemis sont vos meilleurs amis.

Recevez gratuitement Numériq'1 : La newsletter qui vous raconte tous les jours en 1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !

Francebook

Audience réseaux sociaux en France mai 2018

(Mediametrie)


Près de 40 % de la population française est connectée sur Facebook chaque jour !
 Facebook compte 26 millions de visiteurs uniques quotidiens selon les dernières mesures d’audience de Mediametrie (mai 2018).

C’est Snapchat qui en audience quotidienne se place en 2e position des réseaux sociaux les plus fréquentés par les Français avec 7,8 millions de visiteurs par jour (dont 43 % de 15-24 ans). Juste derrière on trouve Instagram (6,2 millions de visiteurs par jour) et un peu plus loin Twitter (3,3 millions).

Recevez gratuitement Numériq'1 : La newsletter qui vous raconte tous les jours en 1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !

Faute avouée…

Dans un document destiné au congrès américain, Facebook reconnait avoir permis à certaines grandes entreprises américaines d’accéder aux données personnelles des utilisateurs du réseau après 2015, alors que Facebook prétendait que plus aucun contrat de ce type n’avait été conclu après cette date. Nike et UPS, entre autres, feraient parties des dizaines d’entreprises qui ont bénéficié de ces contrats de partage de données.

Twitter renforce son combat contre les comptes malveillants. C’est le journal de l’économie numérique du 27 juin 2018

Les réseaux sociaux sont-ils encore des lieux fréquentables… pour les marques de bonne famille. Déjà certaines hésitent à engager leurs budgets publicitaires dans les avenues malfamées de Facebook ou de YouTube. Twitter multiplie les actions pour que ses rues restent fréquentables, et soient des lieux où les marques peuvent venir se promener en famille.


Vacances à Paris

Airbnb c’est aussi pour les locataires… Le spécialiste de l’immobilier Century 21 et Airbnb s’associent pour ouvrir la plateforme aux offres de sous-location à Paris. Le dispositif permettra au locataire d’un appartement à Paris, avec l’accord de son propriétaire, de proposer son logement à la sous-location sur Airbnb (120 jours par an maximum). Le tarif de la nuitée sera partagé entre le locataire (70 %), le propriétaire (23 %) et l’agence Century 21 (7 %).

Le côté obscur de la force

Twitter va renforcer son combat contre les comptes automatisés et « malveillants ». Le réseau va notamment obliger les nouveaux utilisateurs à confirmer leur inscription par email ou téléphone ; empêcher certains comptes de pouvoir interagir avec les autres utilisateurs et accroître ses capacités de détection et d’identification des comptes aux comportements suspects.

À plus d’un titre

Intelcia remporte l’appel d’offre pour la gestion du centre de contacts de l’Agence nationale des titres sécurisés, établissement public chargé de faciliter les démarches citoyennes pour la délivrance des permis de conduire, passeports, certificats d’immatriculation… Le montant total du contrat public est estimé à 50 millions d’euros.

Qui a dit ça ?

« Certes les données peuvent guider la créativité, mais le plus souvent on a tendance à les surestimer. C’est important d’avoir un œil sur les données, on peut avancer plus vite avec les données, mais d’un autre côté il ne faut pas tout miser dessus. Il y a un risque aujourd’hui à ce que les professionnels du marketing soient entièrement dirigés par les données. »

C’est Dario Gargiulo, le directeur marketing de la marque de vêtements Diesel. Ne donnez pas votre corps à la data !

 

L’actualité de l’économie numérique, de la relation client et du e-commerce, tous les jours sur votre boîte email

Aller-retour

8 milliards d’euros, c’est le montant d’achats qui seraient retournés chaque année par les consommateurs britanniques. Barclaycard, qui a sorti le chiffre, parle d’une « économie fantôme » qui touche à la fois le commerce en ligne et le commerce traditionnel. Les Anglais seraient, culturellement, des « retourneurs en série », toujours selon Barclaycard. Une pratique qui à un coût important, notamment pour les e-commerçants, dans la mesure où les clients attendent à ce que les retours se fassent gratuitement.

Selon le magazine LSA, Fnac Darty aurait fait une offre pour le rachat des 105 magasins La Grande Récré (en redressement judiciaire depuis mars).

On refait la peinture

Google Adwords, le service de diffusion d’annonces publicitaires de Google, change de nom et devient Google Ads (« Google Publicités »). Cette modification s’inscrit dans une volonté de Google d’unifier et simplifier ses offres publicitaires.

La formule magique de la mesure de l’expérience client. C’est le journal de l’économie numérique du 22 juin 2018

Un journal du jour qui ressemble à un conte de fée, avec un prince charmant (qui est aussi président de la République), une histoire d’Amour (qui finit mal) et une formule magique. Si vous rentrez après minuit samedi soir, faites attention que votre Uber ne se transforme pas en citrouille. Bon week-end !

Franck Mayans


Amazon entre en gare

C’est le retour de la consigne dans les gares françaises… Cette fois elles sont au service du e-commerce. Amazon a inauguré en début de semaine un Amazon lockers à la gare de Lyon. Il s’agit de casiers de consignes (déjà présents dans certains centres commerciaux) qui permettent aux clients de l’e-commerçant de se faire livrer et retirer leurs achats en gare. Amazon et la SNCF prévoient de déployer ces consignes dans 980 gares en France au cours de 5 prochaines années.

Gardez vos distances

Le pdg d’Intel, Brian Krzanich, a été contraint de démissionner après qu’une enquête interne a découvert qu’il avait eu une liaison (totalement consentante) avec une des employées de l’entreprise. Ce qui est reproché à Krzanich c’est d’avoir bafouer (non pas la dame), mais le code de bonne conduite de l’entreprise qui interdit aux managers de fraterniser avec les employés. Roméo et Juliette dans l’univers des nouvelles technologies.

Un petit coup de rouge (à lèvre)

Casino et L’Oréal s’associent pour lancer …le drugstore parisien (les 3 petits points font partie du nom), une nouvelle enseigne de magasins dédiés à l’univers de la beauté et du bien-être. On devrait aussi y trouver, dans la tradition du drugstore, de la parapharmacie et du snacking Deux premiers magasins ouvriront le 22 juin à Paris.

Qui a dit ça ?

« On va doubler notre activité CRM au cours des 2 prochaines années. Il n’y a aucun doute là-dessus »

C’est Alex Atzberger, le président de l’éditeur allemand SAP expérience client. Ce n’est plus une prédiction, c’est un constat fait avec 2 ans d’avance.

L’actualité de l’économie numérique, de la relation client et du e-commerce, tous les jours sur votre boîte email

Formule magique

La mesure de l’expérience client c’est une équation à 4 variables, selon Gina Fleming, analyste chez Forrester et spécialiste de la science des données :

1/ Le ressenti client (critère qualitatif) : l’expérience client était amicale, sympathique, désagréable…

2/ La notation client (critère numérique) : évaluation sur une échelle donnée (Net Promoter Score par exemple) de l’expérience client.

3/ Le revenu généré (critère financier) : volume de dépense, dépenses additionnelles…

4/ L’évaluation des processus (critère opérationnel) : temps d’attente, durée de traitement…

Les professionnels de l’expérience client ont parfois tendance à se limiter aux 2 premiers critères, explique Gina Fleming. Elle encourage donc ces professionnels à casser les silos de l’entreprise et à aller capturer d’autres données auprès des services financiers et informatiques.
(Destination CRM)

Les réseaux sociaux selon vos enfants

Si vous vous demandez sur quels réseaux sociaux vous devez porter vos efforts, posez la question à vos enfants. Voilà comment une jeune new-yorkaise de 22 ans, Cori Amato Hartwig (connue sous le nom de @manicpixiememequeen sur Instagram), décrit, à la hache, le paysage média social actuel : « Facebook est mort. Tumblr c’est pour les gens qui sont restés coincés en 2011 et aussi les cinglés. Snapchat n’a aucun intérêt, au point que je me demande même pourquoi je le mentionne. Instagram et Twitter sont les 2 seules plateformes de réseaux sociaux qui comptent pour les plus jeunes. » (Source)

L’opérateur allemand Deutsche Telekom va supprimer 10 000 emplois au cours des 3 prochaines années dans sa filiale informatique spécialisée dans les infrastructures réseaux, T-Systems. Cela représente près de 30 % des effectifs de T-Systems (37 000).

Trop mignon

Le papa est loin, mais il a une bonne excuse… Quand Emmanuel Macron souhaite un bon anniversaire à la fille de Frédéric Jousset, le patron de Webhelp : la vidéo postée par Frédéric Jousset sur LinkedIn.

Et si les réseaux sociaux c’était déjà fini ? C’est le journal de l’économie numérique du 20 juin 2018

Et si les réseaux sociaux c’était déjà fini ? Ils ont réussi à créer tellement de bruit et de désordre qu’ils en sont venus à effrayer leurs utilisateurs. Quand tout le monde parle en même temps plus personnes ne s’écoute et plus personne ne s’entend. Les réseaux le savent qui ont crée depuis longtemps les conditions de leur survie en faisant émerger chacun leur système de messagerie personnelle. Retour aux communications one to one. Et si les réseaux sociaux n’avaient été qu’une courte utopie qui a mal tourné ?


Trop c’est trop

Un opérateur télécom en trop… C’est le sentiment de Stéphane Richard, le pdg d’Orange qui entrevoit (presque) déjà un univers français à seulement 3 opérateurs. « Deux des quatre opérateurs français (Free et Bouygues Telecom) ne dégagent aucun cash-flow. Passer de quatre à trois opérateurs reste souhaitable. », déclare-t-il dans une interview au Monde. Et malgré les dénégations des uns et des autres, il confirme que des discussions sont bien en cours pour une consolidation du secteur. « Si on peut y contribuer en facilitant les choses, on le fera. », a-t-il ajouté. Sympa, le pdg d’Orange, toujours prêt à donner un coup de main… ou un coup de pied ! (Le Monde)

Publication des bans

Annoncé en mars dernier, le rachat de CCA International par le groupe italien Comdata est désormais finalisé. CCA International est rattaché à l’entité française, COMDATA Holding France, dirigée par Maxime Didier. Le nouvel ensemble devrait peser plus de 300 millions de chiffre d’affaires en 2018. Le groupe Comdata prévoit lui, avec cette opération, d’atteindre 1 milliard de CA en 2018.

Un cri du cœur

40 % des Français auraient supprimé au moins un de leur compte social au cours de l’année, selon une étude d’Edelman auprès de 1000 personnes. « C’est un cri du cœur, les gens ont peur », a commenté de façon un peu excessif Richard Edelman, le pdg de l’agence de communication qui porte son nom. On apprend dans la même étude, et c’est à souligner, que pour 60 % des consommateurs interrogées, les réseaux sociaux doivent d’abord être utilisées par les marques comme un outil de service client. (2018 Edelman Trust Barometer)

Qui a dit ça ?

« Avant faire du marketing ça consistait à créer un mythe et à le raconter. Désormais, j’ai l’habitude de dire, faire du marketing c’est trouver une vérité et la partager. »

C’est Marc Mathieu, le directeur marketing de Samsung. On serait passé des belles histoires aux histoires vraies. Le must c’est quand même que l’histoire vraie soit aussi une belle histoire…

L’actualité de l’économie numérique, de la relation client et du e-commerce, tous les jours sur votre boîte email

J’aime mon boss

Quels sont les réseaux sociaux utilisés par votre patron ? On parle d’un usage professionnel évidemment. La vie privée de votre DG ne nous intéresse pas. Alors ? C’est Facebook qui arrive en tête ! 73 % des DG consultent Facebook dans un cadre professionnel (devant Linkedin,67 % et Twitter,37 %). Mention spéciale toute de même à ceux qui ont cité Snapchat (8 %). (Baromètre Social Selling 2018 – Intuiti – La Poste)

Selon Reuters, Synnex, géant américain de l’externalisation de services (17 milliards de dollars de CA), discuterait du rachat de Convergys, un des leaders mondiaux de la gestion de centres de contacts. Convergys c’est un chiffre d’affaires de 2,7 milliards de dollars en 2017 et plus de 100 000 salariés dans le monde.

Google a annoncé qu’il allait investir 550 millions de dollars dans JD.COM, le 2e plus grand e-commerçant chinois.

Une grande enseigne britannique se retire de tous les réseaux sociaux

JD Wetherspoon, une des plus grandes chaînes de pubs et d’hôtels en Angleterre a décidé de fermer tous ses comptes sociaux (Twitter, Instagram et Facebook).

« Nous allons contre l’idée établie selon laquelle ces plateformes sont un élément essentiel à la réussite d’une entreprise. Je ne pense pas que la fermeture de ces comptes affectera en aucune façon nos affaires. », a déclaré bravement Tim Martin, le pdg de l’entreprise.

Qui a dit ça ?

« Les réseaux sociaux nous ont ouverts à de nouveaux publics. Les tweets et les avis positifs en ligne sur l’A380 nous ont amenés à nous intéresser aux passagers de nos avions, par exemple. Nous avons découvert qu’ils pouvaient être prescripteurs auprès des compagnies aériennes. »

C’est Thierry Collin, directeur des solutions digitales chez Airbus. A la fin c’est le consommateur final qui est le consommateur final…

LinkedIn pour ceux qui sont pressés (ou très paresseux)

LinkedIn introduit « les réponses intelligentes » améliorées dans sa messagerie. Il s’agit de réponses prérédigées proposées par l’outil de messagerie LinkedIn en fonction des interactions. Ainsi, si votre interlocuteur (un ancien collègue dont vous ne vouliez plus entendre parler) vous demande, « Comment vas-tu ? », la messagerie vous proposera de choisir entre 3 réponses types, « bien », « super », « super bien, merci ! ». On rappelle que sur LinkedIn vous ne pouvez pas aller mal.