Amazon Pay chez Aviva France

L’assureur Aviva France propose désormais à ses clients l’outil de paiement en ligne d’Amazon, Amazon Pay, pour le règlement de leurs primes d’assurance.

La solution s’adresse évidemment aux clients déjà titulaires d’un compte Amazon qui vont pouvoir utiliser les information de ce compte (identifiants de connexion…), comme ils le feraient avec un compte PayPal par exemple, pour le paiement de leurs contrats auto ou habitation.

Amazon Pay est accessible sur les sites d’Aviva et d’Eurofil, la filiale d’assurance en ligne d’Aviva.

Aviva France est le premier assureur en France à proposer Amazon Pay à ses clients.

Recevez gratuitement Numériq'1 : La newsletter qui vous raconte tous les jours en 1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !

La main au portefeuille

29 % des commerces américains acceptent les paiements mobiles en 2018 contre 22 % en 2017(mais le taux avait dépassé les 30 % en 2016). Dans ce segment du portefeuille mobile, c’est la solution PayPal qui se taille la part du lion, acceptée par 64 % des commerçants qui prennent les paiements mobiles. Google Pay et Apple Pay sont loin derrière, avec respectivement 35 et 25 % de taux d’acceptation.

Paiement mobile
(Mobile Payments and Fraud: 2018 Report – Kount, The FraudPractice et Braintree – Étude annuelle auprès de 600 commerçants américains)

Recevez gratuitement Numériq'1 : La newsletter qui vous raconte tous les jours en 1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !

Le site internet, première priorité d’investissement pour les professionnels du marketing. C’est le journal de l’économie numérique du 8 juin 2018

Google descend dans la rue. Bientôt on ne s’étonnera plus d’apercevoir juste en face de la boulangerie, une petite boutique Google. « Chéri, si tu passes chez Google, ramène le pain, s’il te plaît ! »

Google atelier numérique
Google dans la rue

Un magasin Google en Bretagne ? Google va ouvrir samedi 9 juin son premier atelier numérique à Rennes. Il s’agit d’un espace gratuit et ouvert à tous (étudiants, entreprises, chercheurs d’emploi…) dédié à la découverte et à l’apprentissage du numérique. Google y présentera des innovations technologiques, proposera des formations, des conférences et des ateliers pratiques (apprendre à créer son site internet, découvrir le référencement naturel…). C’est le premier espace Google de ce type en France. Si tu ne vas pas à Google, Google vient à toi. (L’atelier numérique)

Plein la vue

La CNIL vient d’infliger une sanction de 250 000 euros à Optical Center, 3e enseigne d’optique en France, pour les failles de sécurité constatées sur son site web. Il était en effet possible d’avoir accès assez simplement aux données personnelles des clients qui avaient commandées en ligne. La CNIL justifie le montant de la sanction par la sensibilité des données rendues publiques et le volume des documents disponibles (plus de 334 000). C’est ce qu’on appelle une correction de la vue.

Ainsi fonds, fonds, fonds…

Une levée de fonds à l’échelle chinoise… Ant Financial, le service de paiement en ligne filiale du e-commerçant chinois Alibaba, vient de lever 14 milliards dollars (12 milliards d’euros) auprès d’investisseurs chinois et étrangers.

Qui a dit ça ?

« Convaincre tous les jours les clients de vous choisir, c’est le job le plus important d’un professionnel du marketing. »

C’est Alessandra Bellini, la directrice de l’expérience client du groupe britannique de distribution, Tesco. Et à l’ère de la personnalisation, vous allez devoir les convaincre un par un… Ça va vous faire de longues journées de travail.

Recevez le journal de l’économie numérique tous les jours sur votre boîte email

Ma préférence à moi…

30 % des professionnels du marketing placent le site internet comme leur première priorité d’investissement en 2018. Les applications mobiles arrivent juste derrière (21 %), suivi par les réseaux sociaux (17 %). (Étude Harris Interactive pour Azetone et FollowAnalytics auprès de 213 professionnels du marketing – mai 2018)

Patrick Dubreil vient d’être élu nouveau président du SP2C, le syndicat des professionnels des centres de contacts. Patrick Dubreil est à la tête de CCA International (racheté en début d’année par Comdata) depuis 2012.

Compte épargne logement

Après les voyages et l’énergie… Cdiscount se lance dans l’assurance emprunteur. Le site de e-commerce propose, avec Malakoff Médéric, des assurances prêt immobilier. L’e-commerçant promet des tarifs très inférieurs à ceux des acteurs traditionnels. Il suffit au client de compléter un formulaire en ligne de quelques questions pour obtenir son tarif. Discret sur votre état de santé, Cdiscount veut juste savoir si vous fumez. (Pas depuis que je me suis mis à boire).

Amazon veut s’implanter sur la Lune ! C’est le journal de l’économie numérique du 28 mai 2018

Aujourd’hui on vous fait voyager. On vous emmène de Saint Lazare à République avec la RATP ou de la Terre à la Lune avec Amazon. À vous de choisir. N’oubliez pas de poinçonner vos billets.

Jeff Bezos Blue Origin
Le bon coin

Patrick Drahi, le pdg d’Altice, fait taire les rumeurs qui fleurissaient dans la presse ces dernières semaines sur une possible vente de SFR : « Je ne suis pas vendeur de mes activités françaises. J’ai commencé mon activité en France et il n’y a aucune chance que je vende. ». Et il ajoute : « Pour acheter une telle entreprise vous devez avoir beaucoup d’argent. » Ce qu’on pourrait traduire par : je ne suis pas vendeur, mais si vous voulez acheter il vous faudra mettre beaucoup d’argent sur la table. (Bloomberg)

Le poinçonneur des Lilas

La RATP va expérimenter à partir de l’automne 2018 le paiement mobile pour les titres de transport du métro parisien. Il suffira de passer son smartphone (Androïd) devant une borne pour acheter un carnet de tickets ou recharger sa carte d’abonnement. Même geste pour valider son titre de transport. Vous pouvez commencer à mettre sous verre vos vieux tickets RATP.

Objectif Lune

Amazon va s’implanter sur la Lune ! Jeff Bezos, le patron d’Amazon, à la tête également de l’entreprise spatiale Blue Origin, envisage de créer des colonies sur la Lune. Bezos évoque, pour y parvenir rapidement, d’éventuels partenariats avec la Nasa ou l’Agence spatiale européenne. « Nous allons devoir quitter la Terre. Nous allons la quitter et cela rendra cette planète meilleure. Nous irons et reviendrons. Et ceux qui voudront rester, resteront. », a expliqué le commandant de bord Bezos. Vous savez maintenant où vous passerez vos vacances d’été en 2075. (Le plan de Bezos pour conquérir la Lune)

Qui a dit ça ?

« Ce qu’on voit aujourd’hui partout dans le monde c’est le déclin de la confiance, alors que la confiance est incroyablement importante pour construire une marque. En fait, une marque sans confiance c’est juste un produit. Restaurer cette confiance doit être aujourd’hui la mission principale du marketing. »

C’est Keith Weed, le directeur marketing d’Unilever. Votre mission, si toutefois vous l’acceptez…

 

Recevez le journal de l’économie numérique tous les jours sur votre boîte email

 

Après avoir participé à un premier tour de table en début d’année, Amazon investit 12 millions de dollars dans le jeune assureur en ligne indien Acko.

People

Vivatech, le salon parisien de l’innovation et des startup, a rassemblé selon les organisateurs (Publicis et les Échos) plus de 100 000 visiteurs en 3 jours (24 au 26 mai). Marc Zuckerberg (Facebook), Ginny Rometty (IBM), Satya Nadella (Microsoft) ou encore Emmanuel Macron (France) avaient fait le déplacement jusqu’à la porte de Versailles pour cette 3e édition du salon.

Starbucks victime du succès de son application de paiement mobile

27 % des commandes passées chez Starbucks le trimestre dernier l’ont été via l’application mobile. Plus besoin de faire la queue pour commander, payer et emporter son café. Plus besoin d’autant de personnel non plus. Sauf que non…

Le succès de l’application mobile est telle qu’elle génère de sérieux encombrements pour récupérer sa dose de caféine. Et qu’au final il faut ajouter encore des serveurs pour résorber ces files d’attentes pendant les périodes de pointe. Le digital fluidifie la prise de commande… pas la délivrance du produit.

Howard Schultz, le pdg de Starbucks

Le client Starbucks (peut-être plus que les autres) n’aime pas attendre. Des files d’attentes trop longues, ce sont des clients qui se découragent et qui au final annulent leur commande.

« Trop de demande », convient Howard Schultz, le pdg de Starbucks. Un problème de riches semble-t-il penser en ajoutant, « c’est un défi opérationnel que l’on a déjà résolu par le passé et je peux vous assurer qu’on le résoudra encore. »

6 grandes entreprises françaises s’unissent pour proposer une application de paiement mobile début 2017

Fivory paiement mobileD’un côté il y avait Bnp Paribas avec son application de paiement mobile Wa. De l’autre il y avait le Crédit Mutuel avec une autre application de paiement mobile, Fivory. Les deux groupes ont décidé d’unir leurs forces pour proposer une application unique (et ils espèrent, universelle – mais ça ce n’est pas gagné) de paiement mobile.

Auchan (Oney), Carrefour, Total et Mastercard sont également associés au projet. La nouvelle application, dont le nom n’a pas encore été trouvé, devrait être disponible début 2017.