Ping Pong

Le ping pong connecté d’accord ça peut être drôle… mais quand on y ajoute de la musique ça peu carrément être délirant.

La forme !

26 % des Français surveillent leur forme en utilisant un bracelet connecté et/ou une application mobile. On grimpe à 34 % chez les 30-39 ans. (Health and fitness tracking – GFK – sept. 2016)

Comment Fitbit recrute son comptable

Comment Fitbit, le leader mondial des traqueurs d’activité, recrute-il son comptable ? On prend l’exemple du comptable, mais on aurait pu tout aussi bien parler de son directeur du service client, de son directeur marketing, de son développeur, de son responsable design…

La vraie question est Comment recrute-t-on quand on est une entreprise « cool » dans le secteur des nouvelles technologies ?

Qui on recherche ?

On cherche des personnes qui veulent changer la vie des autres hommes ! Tu ne t’attendais pas à ça après ton BTS comptabilité et gestion des organisations. C’est ta nouvelle mission. Avoir des comptes équilibrés suffisaient à te remplir de joie, désormais c’est une autre ambition qui va t’habiter : rendre les autres heureux. C’est beau la comptabilité.

Dans la cas de Fitbit, c’est la santé de tes contemporains qui guidera ton action. Et la technologie, bien entendu.

Fitbit

Quelles devront être les qualités du candidat idéal ?

Il faudra qu’il soit engagé, créatif et qu’il aime travailler en équipe.

Créatif, ce n’était pas dans ta nature au début, c’est pour ça que tu avais choisi comptabilité. Si tu veux travailler dans une boîte cool, il va falloir que tu forces ta nature. Et te remettre au sport. Chez Fitbit c’est ça aussi l’engagement. Mettre en accord ses gestes et sa lettre de motivation. Si tu avais choisi de travailler chez Peugeot ou Volkswagen, c’était plus facile, il suffisait que tu viennes au boulot en voiture.

Fitbit

Qu’est-ce que les boîtes cool ont à offrir de vraiment cool ?

Des bureaux avec des tapis roulant pour faire du sport en travaillant, des cours de Zumba à la pause, une cuisine avec que des aliments super sains et le mieux, des happy hours chaque semaine ! Tu commences à voir la comptabilité sous un nouveau jour. Mais ce n’est pas tout : des sorties avec ton équipe pour aller jouer au bowling par exemple, des séances de brainstorming la nuit…

Ta mère qui t’avait dit, « la comptabilité, c’est un métier tranquille, à 17h00 t’es rentré… », elle n’imaginait pas la comptabilité en 2016.

Fitbit

 

(Note déontologique : pendant que j’écrivais cet article mon rythme cardiaque était mesuré par Fitbit, mais mon cœur ne battait que pour vous cher lecteur… Pas très vite, mais que pour vous)

Fitbit et moi

Les illustrations (sauf la photo de ma main) sont tirées de la page recrutement de Fitbit.

 

L’arbre généalogique des objets connectés portables

Je suis ton père ! Objets connectés d’où venez-vous ?

Une tentative intéressante d’APX, une entreprise spécialisée dans les technologies connectées, pour élaborer l’arbre généalogique des objets connectés portables : de la montre à quartz et du walkman aux lunettes connectées en passant par les assistants personnels, le Wifi et l’iPhone.

Objets connectés portables

 

Les montres connectées : tout le monde y croit !

Les montres intelligentes sont là pour durer. Ce sont les analystes de Gartner qui le disent.

l’AppleWatch a ouvert la voix. Apple, encore une fois, a donné le signal : “hey, venez les gars ! les consommateurs sont prêts à dépenser plusieurs centaines de dollars pour avoir un petit écran (mais une grosse montre) accroché au poignet !”.

Et pourquoi la montre connectée va vaincre ? Parce que c’est l’accessoire qui manquait au smartphone comme nous explique Gartner :

“Il arrive à l’utilisateur de smartphone de consulter son téléphone une centaine de fois par jour, voire plus. Manquer un appel, un message, ou tout autre notification peut le rendre anxieux. La montre connectée redonne le pouvoir aux gens en leur permettant de contrôler leurs communications plutôt que de se laisser contrôler par leur smartphone. Les montres intelligentes ont la capacité de nous permettre de rester connecter, mais d’une façon plus commode que le smartphone.”

(Gartner)

Est-ce que vous porterez une montre connectée au poignet cet été ?

Si on se fie aux experts (mais peut-on encore se fier aux experts ?), le marché des montres connectées (smartwatch) serait sur le point de décoller (Gartner en septembre 2014). En ce début 2015 c’est l’IDATE qui y va de sa prévision. L’institut de recherche prévoit une croissance de 70 % d’ici 2018 des ventes des wearables pris globalement (montres, bracelets et lunettes connectées).

Apple watch

Le modèle 2015 de l’Apple Watch

Mais dans la famille des objets connectés embarqués c’est bien les montres qui se payent la part du lion. Selon l’IDATE les smartwatches devraient représenter les 2/3 des wearables vendus. Les lunettes peinent à convaincre ; et même Google qui était à la pointe sur ce type de technologie à mis son projet en veilleuse. Quant aux bracelets, ils n’auraient que peu de valeur ajoutée face à des montres qui remplieraient les mêmes fonctions.

Samsung Gear II

La Samsung Gear II

Ce n’est pas encore gagné néanmoins. Selon une étude menée fin 2014 par Kantar cette fois sur un panel de consommateurs anglais, 84 % n’avaient pas l’intention d’acheter une montre connectée. Et quand on leur demande pourquoi, ils répondent que leur téléphone fait tout ce dont ils ont besoin.

Cette réticence des consommateurs ne semble pas freiner l’ardeur des constructeurs qui eux y croient dur comme fer. Apple essayant de refaire le coup de l’iPhone avec l’Apple Watch, suivi de très près par tous les autres, Samsung, Sony… qui jurent qu’on ne leur refera pas le coup de l’iPhone.

A moins que l’on ait tous fait fausse route et que ce ne soit pas au poignet que l’on portera notre montre connectée, mais… à la cheville ?

moov