Vous êtes viré !

Les analystes de McKinsey, dans un nouveau rapport (Jobs lost, jobs gained: Workforce transitions in a time of automation), prévoient que les possibilités d’automatisation offertes par les nouvelles technologies du numériques, conduiront 400 à 800 millions de travailleurs à devoir, d’ici 2030, quitter leur emploi, désormais confié à un robot, pour en trouver un nouveau… ou pas.

Sur l’hypothèse la plus basse (400 millions), il s’agit de 15 % des heures de travail mondiales qui auront été automatisés à l’horizon 2030. On monte même à plus de 20 % dans les pays les plus développés comme les Etats-Unis ou l’Allemagne.

Néanmoins, rien de bien nouveau, puisque ce sont d’abord les activités physiques répétitives qui connaîtront les plus forts taux d’automatisation.

Restez vigilants quand même.

(McKinsey)