Métro, boulot, réseaux : comment les réseaux sociaux veulent se faire une place dans l’entreprise

L’entreprise va-t-elle devenir le nouveau terrain de jeu, heu… pardon, de croissance des réseaux sociaux comme Facebook ou LinkedIn ? Plusieurs annonces semblent le confirmer. Les réseaux sociaux veulent se positionner aujourd’hui comme des outils de productivité au service de l’entreprise.

Facebook sur le lieu de travail

C’est Facebook qui a ouvert le bal avec Facebook at work (Facebook sur le lieu de travail). L’application est disponible depuis le 14 janvier mais reste réservée pour le moment à un petit nombre d’utilisateurs dans un mode test.

Facebook at work ressemble au Facebook que vous connaissez : on y retrouve les outils de messagerie, le partage d’information et les groupes. La grande différence c’est que votre réseau est limité à vos collègue de travail. Facebook at work se veut un outil purement professionnel où l’on échangera plus sûrement l’horaire de la prochaine conférence téléphonique que ses photos de vacances.

LinkedIn : une messagerie professionnelle

D’ici quelques jours (selon re/code) LinkedIn pourrait annoncer le lancement d’une solution de messagerie interne à l’entreprise. Une messagerie privée qui permettrait d’échanger en interne et sur laquelle pourrait être partagés les carnets d’adresses de chacun des employés.

Rien de vraiment nouveau technologiquement. Des solutions comparables sont déjà à disposition des entreprises. En revanche Facebook et LinkedIn ont pour eux d’être utilisés en dehors de l’entreprise, d’offrir des habitudes d’utilisation et une prise en main immédiate. C’est un peu une stratégie omnicanal où le canal n’est plus le média mais l’utilisation que j’en fais (privée/professionnelle).

Sécurité, confidentialité peuvent être des freins à l’adoption de ce type de solutions. Néanmoins, avant eux, Google a parfaitement réussi à pénétrer l’entreprises avec les mêmes types d’atouts et de défauts.