Carrefour fait ses courses chez Google. C’est le journal de l’économie numérique du 12 juin 2018

Dans le journal du jour on vous emmène faire vos courses chez Google… On pourrait faire l’histoire des révolutions industrielles à la lumière de l’évolution de l’épicerie. De la petite épicerie de quartier à l’hypermarché de zone commerciale, jusqu’aux plateformes mondiales en ligne. Tout ça pour nous vendre des yaourts…

Carrefour Google
Hyper-Google

Est-ce Google qui se lance dans la grande distribution en France ou Carrefour qui offre une nouvelle plateforme de distribution à ses clients ? Google et Carrefour viennent en effet de signer un accord de partenariat stratégique qui prévoit la commercialisation (à partir de début 2019) de l’offre alimentaire et non alimentaire de Carrefour via les assistants connectés de Google (mobile et enceinte), ainsi que sur le web via une nouvelle interface Google shopping. C’est la première fois que Google se lance dans le commerce alimentaire en Europe.

Et avec ça ?

Et comme Google est le roi du cross-selling, Carrefour déploiera dans tous le groupe la solution bureautique de Google, G Suite (Google Docs, Google Sheets…). J’ai ajouté un petit ballon… pour les enfants.

Garde à vous !

Microsoft et le groupe français spécialisé dans la défense et la sécurité, Thales, vont travailler ensemble au développement de solutions cloud destinées aux forces armées. Hautement sécurisés pour gérer des données sensibles, les systèmes auront aussi vocation à être utilisées sur les terrains opérationnels. Ils devront ainsi pouvoir fonctionner dans des conditions de mobilité et hors ligne (on ne sait jamais ce qui arrive sur le champ de bataille). « Ça, c’est pas un cloud de planqué, mon petit… »

Qui a dit ça ?

« On a besoin de plus de femmes dans les startup et dans les cuisines professionnelles, mais aussi de plus d’hommes dans les cuisines à la maison ! »

C’est Xavier Boidevezi, le directeur du digital et du réseau foodtech au sein du groupe Seb. Il est temps que les hommes passent à la casserole.


Les claviers brûlants de ContactDistance au service de vos projets rédactionnels

Rédaction web, réécriture, traduction
contact(at)contactdistance.fr


On se connecte ?

D’ici 2023 le monde devrait compter plus de 30 milliards d’appareils connectés à internet contre 17 milliards en 2017. La croissance sera portée en particulier par l’internet des objets et la multiplication du nombre d’objets connectés. Le nombre de téléphone mobile restera assez stable à 8 milliards d’appareils (soit un quart des 30 milliards). (Ericsson Mobility Report – Juin 2018)

Instagram devrait annoncer le 20 juin prochain le lancement d’une nouvelle plateforme de diffusion de vidéos, acceptant des formats longs, sur le modèle de YouTube.

Jeu, set et match

Pour ceux qui veulent s’échapper de la déferlante football en cours, il y a ce superbe spot de pub à l’esprit (sportif) tout british et à la gloire de Wimbledon.

Découvrez la lettre ContactDistance : La première newsletter qui vous raconte tous les jours en moins d’1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !

10 prophéties Gartner pour les 5 années à venir

Les analystes de Gartner ont vu notre futur proche, et ils rapportent dans leur besace à voyager dans le temps, les 10 bouleversements stratégiques qui vont changer (peut-être) notre vie à l’horizon de 2020 !

1/ Sur le web les internautes favoriseront la recherche vocale et visuelle.

Il ne lui manquait plus que la parole ! Gartner annonce la victoire de la voix. Désormais nos interactions virtuelles passeront par le langage oral et des interfaces vocales. Les entreprises doivent dès maintenant intégrer la recherche vocale, ainsi que les recherches visuelles sur leurs sites. Le son et l’image.

2/ Les géants du web, de Google à Amazon, vont se « disrupter » eux-mêmes pour rester toujours en tête.

Comme Apple a fait avec l’iPhone en son temps, les géants du web vont chercher de nouvelles sources de revenue en interne et pour cela bouleverser leur mode de fonctionnement. Ainsi Google devrait pousser de plus en plus la recherche vocale au détriment de la recherche texte…

3/ Les cryptomonnaies deviendront des monnaies légales.

L’industrie bancaire devrait adopter les monnaies alternatives (type bitcoin) aidée par les technologies blockchain.

4/ On consommera de plus en plus de fausses informations (fake news).

Les fausses informations circuleront plus vite et plus fort que les vraies informations. Les individus comme les organisations devront être de plus en plus vigilants sur ce qui est dit à leur sujet.

5/ On aura de plus en plus de mal à distinguer ce qui est la réalité de la réalité falsifiée.

Au-delà de la manipulation des faits, nous seront soumis à la manipulation des images. Nous seront de plus en plus exposés à une « réalité contrefaite ».

6/ Les bots l’emporteront sur les applications.

Nous allons entrer dans l’ère post-application. Les bots, alimentés par les technologies d’Intelligence Artificielles deviennent nos nouvelles interfaces mobiles.

7/ Les spécialistes céderont la place aux généralistes.

Les professionnels de demain auront à la fois une vision métier et une vision business. Il ne sera plus possible d’être spécialiste d’un unique domaine.

8/ L’Intelligence Artificielle va créer plus d’emplois qu’elle n’en détruira.

Enfin une bonne nouvelle ! L’Intelligence Artificielle ne remplacera pas l’humain dans l’entreprise, mais renforcera ses capacités et accroîtra sa productivité.

9/ L’internet des objets sera partout.

Quasiment tous les produits qui nous entourent seront connectés d’une manière ou d’une autre.

10/ L’internet des objets sera notre plus grande faille de sécurité.

On a oublié la sécurité en chemin. La croissance des objets connectés sera plus forte que nos efforts de sécurisation.

(Gartner)

Découvrez la lettre ContactDistance : La première newsletter qui vous raconte tous les jours en moins d’1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !

L’arbre généalogique des objets connectés portables

Je suis ton père ! Objets connectés d’où venez-vous ?

Une tentative intéressante d’APX, une entreprise spécialisée dans les technologies connectées, pour élaborer l’arbre généalogique des objets connectés portables : de la montre à quartz et du walkman aux lunettes connectées en passant par les assistants personnels, le Wifi et l’iPhone.

Objets connectés portables

 

Découvrez la lettre ContactDistance : La première newsletter qui vous raconte tous les jours en moins d’1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !

Demain les objets seront vos clients

Il est fort probable que d’ici peu vous comptiez parmi vos clients un certain nombre d’objets connectés. Et ce quelle que soit votre activité.

Imaginez votre cafetière qui contacte directement le service client pour recommander ses capsules favorites ; et qui règle la commande avec vos coordonnées bancaires. Imaginez votre voiture prenant rendez-vous avec votre garagiste pour sa prochaine vidange ; elle aura pris soin de valider son propre kilométrage depuis la dernière vidange et de confirmer vos disponibilités en consultant votre agenda en ligne.

C’est la vision, toute proche, développée par Gartner de la relation client de demain. « Les objets devenant de plus en plus intelligents, ils vont avoir la capacité d’acheter et de vendre dans le monde de l’économie numérique et de l’internet des objets. Ça implique de nouvelles façons de gérer les relations clients. »

Gartner imagine même que votre réfrigérateur puisse chercher la meilleure offre pour tel ou tel produit à renouveler. Ce n’est déjà plus de la science-fiction. Les technologies existent déjà aujourd’hui.

Une hyper-désintermédiation où des objets parleront à d’autres objets. Les entreprises, et notamment celles des secteurs de la distribution et du commerce en général, doivent anticiper cette évolution si elles ne veulent pas être dépassées demain.

(Gartner – When Things Become Customers)

(Photo Buddy le robot compagnon de Blue Frog Robotics)