Cyberattaque dans la distribution au Royaume-Uni. C’est le journal de l’économie numérique du 13 juin 2018

Comme autrefois les banques assuraient que leurs coffres-forts étaient inattaquables, comme les armateurs garantissaient que le Titanic était insubmersible, les e-commerçants certifient que les données qu’on leur confie sont inviolables. Et c’est vrai dans la grande majorité des cas. Néanmoins, l’honnêteté obligerait à afficher sur les sites, à côtés des avertissements RGPD, la mise en garde suivante : vos données sont en sécurité… jusqu’à ce qu’elles ne le soient plus.


Cartes sur table

L’enseigne britannique de distribution de matériel électronique grand public, Dixons Carphone (l’équivalent anglais de Fnac-Darty), vient de révéler avoir été victime d’une attaque informatique. Les pirates auraient eu accès aux données des cartes de paiement de près de 6 millions de ses clients ainsi qu’aux coordonnées personnelles (noms, emails…) de 1,2 millions de clients.

Tout le monde descend

Tesla, le constructeur de voitures électriques haut de gamme, va supprimer plus de 3500 emplois (9 % des effectifs). « Le profit n’est évidemment pas ce qui nous motive. Ce qui nous motive, c’est notre volonté d’accélérer la transition de nos sociétés vers des énergies propres et durables. Mais nous n’y parviendrons qu’à condition de démontrer que nous pouvons être rentable sur le long terme. », a expliqué Elon Musk, le fantasque patron de Tesla, dans une lettre aux salariés. L’industrie automobile fonctionne aussi au principe de réalité.

Axa s’associe à ING pour commercialiser auprès des clients de la banque des produits d’assurance dommages, santé et prévoyance. Les produits seront distribués via l’application mobile d’ING.

Qui a dit ça ?

« Notre volume d’affaires sur smartphone a dépassé le milliard d’euros en 2017 contre 4,6 milliards d’euros tous supports confondus. Notre choix d’investir le mobile dès les années 2000 se révèle payant. Aujourd’hui, nous misons sur le vocal qui pourrait très bien devenir le smartphone de demain. »

C’est Alexandre Viros est directeur général de Oui-Sncf. Il peut arriver, même à la SNCF, que la voix déraille…

L’actualité de l’économie numérique, de la relation client et du e-commerce, tous les jours sur votre boîte email

Le Bitcoin serait contrôlé par la Chine, selon les affirmations de Brad Garlinghouse, le pdg de Ripple, une autre monnaie digitale alternative. « Il y a 4 mineurs en Chine qui contrôlent plus de 50 % du Bitcoin », explique Garlinghouse. Qui contrôle le Ripple ?

Les dieux du stade

La U Arena de Nanterre, à la fois salle de spectacle et stade d’accueil du Racing 92, ouverte en octobre 2017, change de nom pour devenir Paris La Défense Arena. La salle qui par ce contrat de naming porte désormais le nom du quartier d’affaires voisin a une capacité d’accueil (40 000 spectateurs) deux fois supérieure à celle de l’AccorHotels Arena (anciennement palais omnisports de Paris-Bercy).

Recevez gratuitement Numériq'1 : La newsletter qui vous raconte tous les jours en 1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !

« L’omnicanalité est une notion morte ! ». C’est le journal de l’économie numérique du 6 juin 2018

Il aura fallu 3 ans à Amazon pour apprendre à Alexa, son moteur d’intelligence artificielle, à s’exprimer dans la langue de Molière. Et désormais les enceintes connectées du e-commerçant vont s’exhiber dans nos salons. Répliquerons-nous à cette vision, tel Tartuffe : « Couvrez cette enSEINte, que je ne saurais voir. Par de pareils objets les âmes sont blessées, Et cela fait venir de coupables pensées. » ?

Amazon Echo France
Salut, toi

Ça y est, Alexa parle français. Les enceintes à commande vocale d’Amazon arrivent en France le 13 juin. La gamme d’appareils Echo, qui intègre le moteur d’intelligence artificielle Alexa, est disponible à partir de 29,99 euros pour le plus petit modèle. Enfin quelqu’un qui va vous écouter…

Gonflé !

Uber va lancer son service de partage de vélos électriques, Jump Bike, à Berlin d’ici la fin de l’été. D’autres villes européennes pourraient être concernées par l’offensive sur 2 roues d’Uber plus tard dans l’année. Touchez-en 2 mots à Velib’…

Travail de Sap

L’éditeur allemand Sap, annonce la sortie de sa nouvelle suite d’applications de gestion de la connaissance client, C/4HANA, avec pour ambition de venir bousculer le marché du CRM (et notamment son leader Salesforce). C/4HANA regroupe un ensemble de solutions pour le marketing, la gestion des ventes et le service client. « Les systèmes CRM existants sont axés sur les ventes ; SAP C/4HANA est axé sur le client », a résumé Bill McDermott, le directeur général de Sap. Ne reste plus qu’à apprendre à prononcer le nom du produit.

Qui a dit ça ?

« Alors bien entendu on fait venir des consommateurs dans des focus groupe, on les interroge par email ou en face à face lors d’événements, mais dans la mesure où nous utilisons nous-même la marque pour laquelle nous travaillons, nous sommes moins dépendants des données pour comprendre nos clients que d’autres industries. »

C’est Eleanor Carter-Silk, la responsable du marketing sportif de Reebook. C’est ce qu’on appelle mettre ses pieds dans les chaussures de ses clients.

 

Recevez le journal de l’économie numérique tous les jours sur votre boîte email

RIP l’omnicanal

« L’omnicanalité est une notion morte ! », a annoncé David Mingeon, le directeur adjoint d’Havas Paris à l’occasion de la conférence de lancement du salon Paris Retail Week (salon qui se déroulera du 10 au 12 septembre prochain). Selon David Mingeon on est passé du parcours d’achat au parcours de vie. On ne va plus faire ses courses. Fini les expéditions shopping. On interagit avec les marques au moment où on en a besoin. C’est donc désormais aux marques d’aller à la rencontre des consommateurs. Je vous laisse mon digicode ?

ING va déployer YOLT son agrégateur de comptes en France. Le service qui permet de rassembler l’ensemble de ses comptes dans une seul application était disponible au Royaume-Uni depuis juin 2017.

Désherbant

Twitter va faire son entrée dans le S&P500, l’indice boursier des 500 entreprises représentatives de l’économie américaine. Cette entrée fait suite à la sortie de Monsanto (racheté par Bayer).

Recevez gratuitement Numériq'1 : La newsletter qui vous raconte tous les jours en 1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !