Le journal de l’économie numérique du 9 mai 2018

On parle coiffeur, on se dit des petits secrets et on garde notre survêtement… C’est sûr, le journal du jour est passé en mode soirée pyjama. Dans nos draps vous trouverez le patron de Microsoft, celui de Google et l’ex de Messenger. Une infusion pour tout le monde ?

Google assistant

Ne le répétez à personne

Le règlement européen sur la protection des données (RGPD) entrera en vigueur le 25 mai prochain. Les entreprises seront peut-être prêtes… du côté des organismes de contrôle c’est moins sûr. Ainsi, interrogée par Reuters, Isabelle Falque-Pierrotin, la présidente de la CNIL répond que « nous avons réalisé que nos ressources étaient insuffisantes pour remplir nos nouvelles missions de contrôles qui découleront du RGPD. » Quand le chat n’est pas là…

Intelligence en mouvement

Le responsable du laboratoire d’intelligence artificielle de Facebook, Alexandre Lebrun, rejoint le comité de direction de Sitel (Acticall), l’un des leaders mondiaux des prestations d’expérience client. Alexandre Lebrun (polytechnicien) a été le fondeur de 2 entreprises pionnières dans le domaine de l’intelligence artificielle, Virtuoz et Wit.ai (rachetée par Facebook).

Petit boulot

L’entreprise japonaise Recruit (propriétaire notamment du site de recherche d’emploi en ligne Indeed) rachète Glassdoor, la plateforme d’évaluation des entreprises par les salariés, pour 1,2 milliards de dollars.

Salesforce détient 19,6 % de part de marché sur les applications CRM dans le monde, selon les derniers chiffre d’IDC (Worldwide Semiannual Software Tracker – avril 2018). Derrière, mais assez loin, on trouve Oracle (7,1 %), SAP (6,5 %), Microsoft (4 %) et Adobe (3,2 %).

Qui a dit ça ?

« Le monde est en train de devenir un ordinateur. L’informatique s’est incorporée dans chaque personne, chaque lieu et chaque chose. »

C’est Satya Nadella, le pdg de Microsoft durant sa présentation à la conférence Microsoft Build 2018. Attention, pas de redémarrage possible…

Déchaîné

David Marcus, après 4 années à la tête de Messenger, la messagerie de Facebook, prend la direction d’un groupe de recherche sur la blockchain, toujours chez Facebook. Mission : « explorer la meilleure façon de tirer parti de la blockchain pour Facebook. » Courage Marcus, ça risque d’être moins fun.

Survet’

Adidas aurait décidé d’interrompre momentanément ses investissements vidéo publicitaires sur Facebook. « Chez Adidas ils ne sont pas très contents de ce qui arrive à leur argent », a confié au magazine Digiday un publicitaire qui travaille avec l’équipementier sportif. Il ajoute que selon un audit interne, « 30 % des sommes qu’Adidas dépense sur Facebook le seraient en pure perte. ».

Slack, la plateforme d’outils collaboratifs, revendique 70 000 entreprises clientes (soit 3 millions d’utilisateurs).

Bien dégagé derrière les oreilles

Et si Google avait choisi d’automatiser le client plutôt que le service client ? Démonstration avec cette présentation (spectaculaire) d’une conversation entre l’assistant intelligent de Google et une vraie personne dans l’entreprise. Ici l’utilisateur a demandé à l’assistant de Google d’appeler son coiffeur pour prendre un rendez-vous…

 

Rejoignez l’espace partenaire !

Mettez en avant vos événements, vos initiatives ou innovations dans l’espace partenaire de La lettre ContactDistance.

Demande de tarifs

Recevez le journal de l'économie numérique tous les jours sur votre boîte email JE M'ABONNE !

Questions pour une intelligence artificielle : le match Google, Siri, Cortana et Alexa

Ce ne sont peut-être pas encore nos meilleurs copains / copines, ni nos amis imaginaires préférés, pourtant on commence à s’habituer à leur parler tous les jours. Ils sont logés dans nos smartphones ou dans des petites enceintes portables. Eux ce sont les assistants personnels digitaux, j’ai nommé : Google Assistant, Cortana, Siri et Alexa.

Google Home

Google Home

Ces 4 intelligences artificielles sont-elles plus artificielles qu’intelligentes et qui parmi les 4 est la plus « intelligente » ?

Pour le savoir l’agence marketing Stone Temple a posé les 5000 mêmes questions à chacun des 4 assistants digitaux et enregistré les taux de réponse et jugé de la qualité des réponses (correcte et complète).

Alexa amazon echo

Alexa dans l’enceinte Amazon Echo

 Les taux de réponses

Taux de réponse des assistants digitaux

Selon cette étude, Google reste le roi de la réponse. Mais Cortana (Microsoft) reste relativement proche des performances du roi, tandis que Siri (Apple) et Alexa (Amazon) déçoivent.

A titre de comparaison Stone Temple a posé les mêmes questions au moteur de recherche Google. Et ce bon vieux moteur web s’en sort encore mieux que n’importe lequel des assistants virtuels.

(Stone Temple)

Recevez le journal de l'économie numérique tous les jours sur votre boîte email JE M'ABONNE !