Zendesk rejoint Station F, le campus de start-up de Xavier Niel

Station F
« Zendesk aime la France ! »
, lance Gabriel Frasconi, le directeur de Zendesk pour la France. Il annonce ça devant son grand patron, le fondateur danois de Zendesk, Mikkel Svane qui acquiesce. Xavier Niel qui se tient à ses côtés sourit. L’entrepreneur français et patron de Free est sur ses terres. Une terre toute nouvelle sur lequel il vient de poser un vaisseau amiral, son nouveau grand projet, le campus géant de start-up, Station F.

Xavier Niel et Mikkel Svane

Mikkel Svane et Xavier Niel

Station F c’est un bâtiment de 34 000 m2 en plein Paris (13ème arrondissement). Les travaux ne sont pas encore finis. Mais Xavier Niel a déjà réussi à séduire Facebook ou Vente-Privée qui occuperont chacun un espace d’incubation pour start-up.

Station F
Aujourd’hui c’est Zendesk qui s’arrime au vaisseau amiral
. L’éditeur y installera ses bureaux français dès que Station F ouvrira (avant la fin 2017). Un espace de 50 m2 auquel s’ajouteront 47 postes réservés aux start-up que l’entreprise californienne aura choisi d’incuber. Un espace modeste, mais de grandes ambitions. « On veut donner le La de la relation client sur le marché français. », proclame Gabriel Frasconi.

En guise de La, Zendesk équipera d’ailleurs, gratuitement, les 3000 postes de Station F avec ses outils de relation client.

Station F

Orange-Bouygues Telecom : échec et mâles

Orange ne rachètera pas Bouygues Telecom. Les discussions ont échoué. Et pourquoi ont-elles échoué ? On s’est penché dessus tout le week-end et pour nous c’est clair, c’est juste un combat de mâles dominants qui a mal tourné.

Stéphane Richard (Orange) devait prendre le territoire de Martin Bouygues, mais en échange Martin prenait une partie du territoire de Stéphane. Pour Emmanuel Macron qui possède une partie de ce territoire (l’Etat détient 23 % d’Orange), il n’était pas question que Martin vienne parader sur ce territoire.

Xavier Niel (Free) devait lui aussi récupérer une partie du territoire (pour des raisons de concurrence). Stéphane était d’accord. Il aurait dû discuter avec Xavier. Mais Martin a voulu le doubler. Et comme Martin et Xavier ne peuvent pas se voir, les discussions n’ont pas pu avancer.

Messieurs, la prochaine fois invitez quelques femmes à la table des négociations. Roaaaar !

La vidéo, nouveau canal de la relation client de Free

Ça s’appelle Face to Free et ça permet au client Free d’entrer en contact vidéo avec un conseiller du service client. La fonction qui n’était accessible en février que depuis un smartphone est désormais disponible depuis un ordinateur de bureau. Il suffit de télécharger une application sur son ordinateur ou son portable (Androïd pour le moment).