Le temps moyen passé par vos abonnés à lire vos emails a augmenté de 7 % en 5 ans (mais ne vous emballez pas)


11,1 secondes… C’est en moyenne le temps que vos abonnés passent à lire vos emails ou vos newsletters. En 2011 ils n’y passaient que 10,4 secondes. + 7 % en 5 an. Presque 1 seconde de gagner ! D’accord avec vous, ce n’est pas phénoménal. Ce qui l’est plus peut-être c’est le taux d’ouverture des emails sur mobile qui est passé de 20 % en 2011 à 55 % en 2016.

Moralité : vous n’avez que quelques secondes et un tout petit écran pour faire passer votre message.

(Vous avez mis plus de 20 secondes à lires ces quelques lignes).

(Données Litmus sur l’analyse de plusieurs milliards d’emails entre 2011 et 2016))

4 trucs simples pour optimiser ses campagnes d’emailing

email_logo1
4 conseils pour réussir son email marketing qu’on a bien aimé (surtout le 3ème point). Ils sont dus à David Cost, le responsable e-commerce et marketing digital de l’enseigne de prêt-à-porter américaine Rainbow.

1/ N’envoyez des emails qu’à vos abonnés actifs : si un abonné n’a pas ouvert un de vos emails au cours des 90 derniers jours, c’est peine perdu de le solliciter à nouveau. Tentez autre chose.

2/ Testez : analysez les résultats de vos campagnes en fonction des jours, des heures d’envoi…

3/ Envoyez votre email 2 fois : un le matin à tous et un le soir (par exemple) à ceux qui n’ont pas ouvert le 1er. N’ayez pas peur d’être intrusif, il y a toutes les chances qu’ils n’aient jamais vu votre premier email.

4/ Donnez pour recevoir : si vous voulez qu’un client vous donne son email, offrez-lui quelque chose en retour.

Je m’abonne à la première newsletter quotidienne des professionnels de la relation client

Chaque jour 5 infos qui font l’actualité de la relation client sur votre email

[wysija_form id= »3″]

Le quotidien de la relation client : Objet d’email, ce qui marche et ce qui ne marche pas

Objet d’email : ce qui marche et ce qui ne marche pas

Est-ce qu’il existe des formules magiques à placer dans les objets de nos emailings pour que nos destinataires les ouvrent ? Peut-être pas de formules magiques mais des trucs qui marchent mieux que d’autres selon Yesware qui a analysé plusieurs millions d’emails pendant une année complète.

1/ Les objets qui contiennent peu de mots ont les meilleurs taux d’ouverture. Yesware montre même qu’un objet vide (0 mots !) obtiendrait les meilleurs résultats (avant d’avertir que peu de professionnels osent le faire et que donc leur échantillon d’évaluation est un peu faible sur le segment des objets vides !)

2/ Pas de questions. Ça pousse votre destinataire à réfléchir. Il n’a pas envie de réfléchir.

3/ Pas de point d’exclamation. Souvent pris comme un indice de spam par votre opérateur de messagerie.

4/ Mettez des chiffres. C’est un signe de crédibilité.

Graphique : taux d’ouverture / nombre de mots dans l’objet de l’email

nombre de mots objet email taux d'ouverture(Yesware)

Le quotidien des professionnels de l'expérience client

L’autorité de la concurrence autorise le rachat de Darty par la Fnac. L’autorité administrative pose une condition pour garantir une concurrence effective dans le secteur : la cession de 6 magasins à Paris en en région parisienne.

Google vante la performance des vidéos YouTube

Selon Google (et sa régie publicitaire DoubleClick), le taux de visibilité des vidéos publicitaires sur YouTube est de 93 % contre 66 % sur les autres plateformes. Rappelons que l’on parle de visibilité d’une annonce vidéo lorsque « 50 % de ses pixels sont visibles à l’écran pendant au moins 2 secondes. » Le temps passe vite.

L'Oreal BeaumojiL’Oréal lance sa collection personnalisée d’émoticônes, les Beaumojis, 130 symboles consacrés à l’univers de la mode et de la beauté. Vous je ne sais pas, mais nous on se sent belle aujourd’hui devant notre clavier. (Disponible sur les stores Androïd et Apple)

1 heure pour convaincre

31 % des clients qui font une demande par email attendent une réponse en moins d’une heure. La majorité des clients sont néanmoins prêts à attendre 24 heures. On est plus exigeant sur les réseaux sociaux où 50 % des clients s’attendent à ce que leurs demandent soient répondues dans l’heure. (Easyphone – L’évolution omnicanal de l’expérience client – Juin 2016)

Pub@contactdistance.fr

Qui a dit ça ?

« La première chose que regarde un investisseur, c’est la concurrence. Si vous pensez ne pas en avoir, trouvez-en une, car s’il y a une concurrence, il y a un marché. Les startups françaises sous-estiment cette étape, pourtant cruciale. Il ne s’agit pas de dénigrer les concurrents, mais de vous distinguer et de vous comparer aux meilleurs pour vous placer dans la même cour. »

C’est Laure Elmore, l’ancienne coach en stratégie et marketing de Steve Jobs, le fondateur d’Apple.

La première lettre quotidienne de la relation client

Dès 15h30 dans votre boîte email

[wysija_form id= »3″]

12 principes simples pour un émail qui déchire

Contenu, design, identité… Quelques principes de base à avoir en tête avant de concevoir son message email si on veut qu’il soit lu.

1/ Un message unique 

Ce n’est pas un exposé (thèse, antithèse, synthèse), ni un catalogue. On a 1 message à faire passer, 1 objectif, on s’y tient.

2/ On est concis

On supprime le superflu au maximum. Votre lecteur/client n’a que quelques secondes à vous accorder. Ne vous faites pas d’illusions.

3/ L’information la plus importante au début

Même si vous faites très court, le lecteur n’ira peut-être pas au bout du message.

4/ On structure avec des gros titres

Faites en sorte qu’il soit possible de scanner l’ensemble du message d’un seul regard et que l’on puisse choisir d’aller directement à la partie qui nous intéresse.

5/ On renvoie vers d’autres sources pour de l’information complémentaire

Offrez un lien vers votre site web (ou d’autres sources) pour ceux qui veulent en savoir plus, mais n’embêtez pas (et ne perdez pas) les autres avec une surabondance d’information.

6/ On n’utilise pas plus de 2 couleurs

C’est comme quand on s’habille le matin. A moins de travailler dans un cirque.

7/ 3 parties identifiables : en-tête, contenu et bas de page

Le lecteur aime que les choses soient à leur place. Il a ses petites habitudes. Ne le perturbez pas en plaçant l’en-tête en bas de page (ça ne fera plaisir qu’à votre prof d’arts plastiques).

8/ On s’identifie au début : votre logo en haut de l’email

Votre lecteur/client doit vous reconnaître immédiatement et pas se demander qui est en train de lui écrire.

9/ Des images mais pas trop (on évite le surpoids)

Trop d’images et votre email sera obèse, long à télécharger sur les appareils mobiles notamment. Attention aussi, certains clients de messagerie suppriment les images.

10/ De l’espace et des blancs (on laisse le lecteur respirer)

On évite le gros pavé de texte justifié. L’interligne et les grands espaces sont les amis de l’email.

11/ On choisit une grande taille de police de caractère : 14 à 16 px

On doit pouvoir lire l’email sans loupe. Plus c’est gros, plus c’est confortable.

12/ Un bouton d’action bien visible avec quelques lignes qui expliquent ce qui va arriver si on clique sur ce bouton

Le lecteur/client n’aime pas les mauvaises surprises, les déceptions et qu’on le prenne pour une andouille.

Généralement à la fin d’une liste de ce type on rajoute un 13ème principe pour les rebelles : ne respectez pas les règles qu’on essaye de vous imposer.

(MailChimp)

Emailing : le classement des marques qui envoient du lourd

L’application Unroll.Me propose chaque année les Spammy Awards, le classement des marques (US) qui envoient le plus d’emails à leurs clients et celles qui connaissent les plus forts taux de désinscription à leur newsletter. Il n’y a pas de lien évident entre les deux classements.

Les marques qui ont envoyé le plus d’emails à leurs clients en 2015

(Nombre d’emails envoyés par abonné)

  1. Groupon : 388
  2. LivingSocial : 363
  3. Facebook : 310
  4. Meetup : 199
  5. J. Crew : 175
  6. Twitter : 173
  7. Victoria’s Secret : 160
  8. Linkedin : 157
  9. Gilt : 155
  10. Kohls : 154
  11. Banana Republic : 145
  12. Gap : 139
  13. Old Navy : 137
  14. Bed Bath & Beyond : 135
  15. Target : 120

Les marques qui ont connu les plus forts taux de désinscription à leur newsletter en 2015

(Taux de désinscription)

  1. StumbleUpon : 43%
  2. Live Nation : 38%
  3. Goodreads : 35%
  4. Foursquare : 35%
  5. Shop Your Way Rewards : 35%
  6. Twitter : 35%
  7. Trulia : 35%
  8. Pottery Barn : 34%
  9. Classmates.com : 34%
  10. Flipboard : 34%
  11. Change.org : 33% de taux de désinscription
  12. Ticketmaster :33%
  13. Ibotta : 33%
  14. Pottery Barn Kids : 33%
  15. iHeart : 32%

Testez la phrase d’objet de vos emailings pour qu’ils soient lus

Comment savoir si la phrase que l’on a choisie en objet de son emailing incitera les abonnées à ouvrir l’email ? Phrasee est une entreprise anglaise qui propose une solution en ligne gratuite (pour sa version light) qui permet d’évaluer la performance de la phrase en objet d’un email.

La solution s’appelle Phrasee Pheelings et met en œuvre des technologies d’intelligence artificielle pour examiner l’expression choisie selon 5 axes : l’originalité, l’urgence, la curiosité, la directivité et le niveau de sympathie.

Il s’agit donc de mesurer si votre phrase d’accroche est susceptible de déclencher une de ces 5 émotions et à quel niveau.

Phrasee emailing

Mauvaise nouvelle, la solution n’existe pas encore en français. Bonne nouvelle, l’entreprise travaille à développer de nouvelles langues et semble assez disponible pour répondre à des demandes spécifiques. A tester.

(Phrasee)

Email : les mots à la fête

En marketing la célébration des fêtes de fin d’années ça commence dès le mois d’octobre (comme les décorations de rues). À partir de cette date, la pression monte et l’emailing enfile progressivement ses habits de Père Noël. Jusqu’à son apogée le 24 décembre, où, en 2014, 64 % des campagnes envoyées ce jour concernaient… Noël.

Amazon Noël

Difficile de se différencier dans cette rude bataille de cotillons et de mots clés festifs. On restera néanmoins assez conservateur, car selon Experian qui s’est penché sur le sujet, c’est encore le mot Noël dans l’objet de l’email qui offre le meilleur taux d’ouverture, juste devant cadeau, offert et idée.

Néanmoins, et c’est tout le paradoxe de ces pratiques, les performances des campagnes associées aux fêtes de fin d’année ne sont pas fondamentalement supérieures aux campagnes qui n’y font pas référence (sur la même période). C’était bien la peine…

Taux d'ouverture email Experian

Taux d'ouverture email Experian

(Experian – Guide marketing des fêtes de fin d’année)

Emailing : les performances de vos concurrents

Montre-moi tes taux.

Taux d’ouverture, taux de clic, taux de désabonnement… Quels résultats chez les autres ?

Quand il s’agit de parler de ses propres performance, on est tous là à se vanter (et ça ne concerne pas que l’email). Silverpop, un éditeur de solutions emails filiale d’IBM, qui vient de publier un benchmark des performances de l’email en 2015, remet les pendules à l’heure.

Taux d’ouverture

Selon l’étude, le taux d’ouverture moyen (sur la zone Europe) d’un email professionnel est de 20,4 %.

Email taux d'ouverture

(le tableau distingue, par région, les taux moyens des taux médians ainsi que les 25 % meilleurs et moins bons performeurs)

Silverpop met également en avant les différences de performances qui existent entre les secteurs d’activité :

Email taux d'ouverture par secteur d'activité

Taux de clic

Le taux de clic moyen s’établit lui à 3,8 %. Ça ne vole pas très haut.

Email taux de clic

Taux de clic par secteur d’activité :

Email taux de clic par secteur d'activité

Taux de désabonnement

Meilleure nouvelle du côté des taux de désabonnement qui sont ridiculement bas à 0,159 % en moyenne. Quand j’aime une fois, j’aime pour toujours.

Pour rappel : le taux de clic se distingue du taux d’ouverture par un clic de l’ouvreur sur un lien HTML (texte, bouton ou image) après réception et ouverture de l’email.

Emailing, mobile marketing, vidéo marketing… au 3ème forum du E-Marketing Paris 2009

La 3ème édition du Forum E-Marketing Paris se tiendra les 27 et 28 janvier prochains au Palais des Congrès à Paris (Porte Maillot). L’évènement se donne pour objectif de faire un tour d’horizon des nouvelles tendances du marketing numérique : E-mailing, référencement, vidéo marketing, marketing prédictif, marketing comportemental, mobile marketing…

Lire la suiteEmailing, mobile marketing, vidéo marketing… au 3ème forum du E-Marketing Paris 2009