J’ai une Génération Z à la maison et elle consulte sa boîte mail

Incroyable ! Ce matin j’ai surpris ma fille, Joséphine 15 ans, qui se livrait à une activité surprenante. Un truc qu’elle n’avait jamais fait devant moi.

Elle était sur son portable. Normal, c’est un peu sa deuxième maison. Celle sans parents pour faire ch** (je cite). Une maison mobile avec que des copains, des copines, des gars et des filles super cools qui la font marrer ou qui lui expliquent dans des vidéos sans fin comment cette magnifique crème de jour est faite pour elle. « Ouais, je sais que la Youtubeuse elle est payée par la marque pour dire ça. J’suis pas dèb… ». Ah, d’accord pardon… Je voulais juste aider.

Une maison mobile où elle Snap, elle Insta, elle Facebook, mais à peine ou sur des groupes de discussion. Elle ne quitte cette superbe maison mobile que pour les repas. C’est l’avantage de ma maison à moi, une maison fixe ou l’on sert des repas eux aussi à heure fixe. La Génération Z ne vit pas que d’images et de vidéos.

Donc ce matin je regarde l’écran de son portable par-dessus son épaule (j’aime vivre dangereusement). Pas de Snapchat, pas de YouTube, pas de Facebook, pas de Financial Times (mais ça ce n’est pas surprenant), rien de tout ça… Elle est sur sa boîte email ! Un gmail que je lui ai créé à sa naissance en même temps que je lui ai ouvert un Livret A à la Poste (un vieux réflexe de Génération X).

Pour en avoir déjà parlé avec elle, je savais qu’elle n’allait jamais sur sa boîte email. Son adresse email ne lui servait qu’à s’inscrire sur des sites ou des applications. Ce n’était pas un moyen de communication. À peine un passeport numérique.

Et voilà qu’elle consulte sa boîte email. Devant moi, sans honte ! « Et ce n’est pas la première fois », elle avoue. « Je fais ça tous les jours maintenant ». « Tous les jours ! », je dis. « Mais comment ça t’est venu ? », je demande.

Elle m’explique. « Le stage de troisième », elle dit. « Quoi le stage de troisième ? », je dis. « Ben quand j’ai cherché mon stage de troisième, j’ai envoyé des candidatures par mail. Et je regardais tous les jours mon gmail pour voir si j’avais des réponses. Depuis j’ai pris l’habitude. »

Le mail c’était pas pour le fun. C’était un rite de passage. Je suis une adulte et je rentre dans la vie active (ouais, bon, stage de troisième). Mon mobile ce n’est pas juste un jouet, c’est aussi un outil. Un moyen de communication un peu formel et privé. Où je n’ai pas nécessairement besoin de photos de profil, de poster régulièrement, de m’inventer une vie idéale. Un truc utilitaire, comme les repas. Un truc pour parler avec les adultes.

Tu vas voir qu’un matin elle va découvrir qu’il y a un téléphone dans son mobile.

Recevez le journal de l'économie numérique tous les jours sur votre boîte email JE M'ABONNE !

Cookies, prospection téléphonique, emails… les nouvelles règles de protection de la vie privée que la Commission européenne veut mettre en œuvre

C’est encore un document à l’état de projet, mais il pourrait bien figurer le nouveau cadre réglementaire européen auquel l’économie numérique devra se conformer pour garantir le respect de la vie privée des citoyens de l’union.


Les 4 propositions phares
 :

1/ Confidentialité des communications : depuis les SMS jusqu’aux emails, en passant par les appels vocaux et les messageries, « l’écoute, l’analyse et le stockage » des communications sont interdits sauf consentement de l’utilisateur.

2/ Confidentialité des comportements en ligne : consentement de l’utilisateur pour les cookies (témoins de connexion en langage Commission) qui suivent les comportements en ligne ou accèdent aux données de l’ordinateur. Plus de consentements pour les cookies qui visent à l’amélioration de l’expérience utilisateur (historique d’achat, données de formulaire…) et ceux de comptage de visites.

3/ Anonymisation des métadonnées : heure, durée, lieu de connexion doivent être rendues anonymes ou supprimées (sauf consentement ou à des fins de facturation).

4/ Consentement préalable pour les communications commerciales : pas de SMS, courriers électroniques ou appels téléphoniques commerciaux (sauf quand il existe, comme en France, une liste d’exclusion) sans consentement préalable. En outre, les appels commerciaux devront afficher leur numéro de téléphone ou un indicatif spécial indiquant qu’il s’agit d’un appel commercial.

La Commission européenne préconise que les travaux de consultation du projet soient compatibles avec une adoption avant le 25 mai 2018.

(Commission européenne)

Recevez le journal de l'économie numérique tous les jours sur votre boîte email JE M'ABONNE !

Le message email d’absence du bureau à adopter d’urgence

Le droit à la déconnexion, on peut aussi se l’imposer à soi-même. Ça permet parfois d’avancer dans des activités qui sont souvent plus importantes que ces emails eux-mêmes marqués URGENT !!! ou IMPORTANT !!!!

On a aussi envie de faire comprendre (avec humour et délicatesse) à ce collègue de bureau qu’on a besoin de se concentrer sur un travail complexe et qu’il ne nous sera pas possible de répondre aux 10 emails qu’il va nous envoyer dans les 60 minutes qui suivent.


On a l’outil imparable qu’il vous faut pour ne plus subir la tyrannie de votre boîte email.

On a trouvé ce message de « non disponibilité » (plutôt que d’absence) sur le blog de Jabra (on l’a volé en fait à Holger Reisinger et on l’a traduit sans lui demander la permission – je sais, ce n’est pas bien). C’est drôle, pédagogique et efficace. Nous on va l’adopter.

Chers collègues et amis,

En raison d’une absurde accumulation de messages non lus dans ma boîte email, je suis dans l’obligation d’arrêter de répondre à vos message et de me concentrer sur le travail que j’ai à faire.

Quand je reprendrai la lecture de mes emails demain, je donnerai la priorité à ceux qui :

1/ ne dépassent pas 100 mots,

2/ expliquent clairement leur objet dans la ligne « objet » prévue à cet effet,

3/ me permettent de répondre d’une des façons suivantes : D’accord, Pas d’accord ou J’ai besoin de plus d’informations.

Pour ce qui est des sujets urgents, je vous invite à me proposer un rendez-vous de 10 minutes après 15 h sur Skype. Je suis certain que ça nous aidera à résoudre le problème plus vite et avec de meilleurs résultats.

Merci de votre compréhension.

Recevez le journal de l'économie numérique tous les jours sur votre boîte email JE M'ABONNE !

Amazon roi de l’email

Plus que jamais durant la période des fêtes, l’émail est le jouet marketing favori du commerce et de la distribution. Et à ce petit jeu de l’email marketing, Amazon est le roi.

Amazon a réalisé 1 691 campagne d’emailing différentes pendant la période d’avant les fêtes aux Etats-Unis (du 29 novembre au 10 décembre 2016).

1/ C’est 56 % de plus qu’en 2015

2/ C’est 13 fois plus que Toys R Us (123 campagnes)

3/ Ce sont des taux d’ouverture de 19,6 %, meilleur score des principaux grands distributeurs US (Toys R Us : 12,5 %)

4/ C’est un taux de délivrabilité de 96,6 %

emailing
Pour l’anecdote le sujet d’email qui a le mieux fonctionné (37 % de taux d’ouverture) pour Amazon :

« Réduction immédiate : des chaussures pour toutes les occasions »

Pas besoin de se casser la tête parfois.

(eDatasource)

Près d’un Français sur deux n’a jamais utilisé un service de messagerie instantanée

Messageries instantanées, réseaux sociaux, emails… les services de communications numériques sont encore loin d’avoir gagné l’ensemble de la population française et européenne. Le dernier baromètre sur les communications électroniques publié par la Commission européenne et réalisé par TNS présente un paysage européen certes extrêmement connecté et mobile, mais dominé par les usages voix.

La téléphonie mobile est le mode de communication privilégié des européens

Lorsqu’on demande aux Européens quels sont les services de communication les plus importants dans leur vie quotidienne, la téléphonie mobile arrive largement en-tête, laissant loin derrière la téléphonie fixe et l’internet mobile.

communication numerique

On retrouve évidemment cette préférence dans les usages. Ainsi près de 90 % des Français émettent ou reçoivent des appels téléphoniques quotidiennement ou de façon régulière depuis leur téléphone mobile.

communication numerique mobile

Un usage contrasté du SMS en Europe

Si seulement 20 % des Français n’envoient jamais de SMS, ce sont 62 % des Espagnols qui n’utilisent pas ce mode de communication.

communication numerique SMS

L’email a conquis l’Europe au deux tiers

L’envoi d’emails est une pratique régulière pour 60 % des Européens.

communication numerique email

L’usage des messageries instantanées ne s’est pas encore totalement imposé en Europe

45 % des Européens (46 % des Français) n’utilisent pas de services de messagerie instantanée (type Messenger, WhatsApp…) pour communiquer. Seule l’Espagne a largement adopté ce mode de communication. C’est le seul pays, notre le rapport, où ce mode de communication s’est substitué au SMS. Dans les autres pays SMS et messageries instantanées sont utilisés de façon complémentaire et parallèle.

Néanmoins les pratiques sont très différentes en fonction des tranches d’âge avec seulement 12 % des plus de 55 ans qui sont utilisateurs d’applications de messagerie contre plus de 50 % pour les moins de 39 ans.

application service messagerie instantanee

Un usage des réseaux sociaux minoritaire

C’est le chiffre le plus étonnant du rapport européen : 63 % des Européens (et 60 % des Français) ne postent jamais de contenus sur les réseaux sociaux.

reseaux sociaux europe

 

(Le rapport complet sur le site de la commission europénne)