Le journal de l’économie numérique du 15 mai 2018

On roule, on fuse, on court, on va, on vient… Accrochez-vous c’est un journal du jour pleine d’action. Vous vous reposerez ce soir.

Boston Dynamics Robot Atlas
Permis de (ne pas) conduire

On roulera en France sans les mains dès 2020. C’est l’ambition du gouvernement qui envisage d’autoriser les véhicules autonomes à rouler sur nos routes dans 2 ans. Dans le même temps, la présidente de la région Île de France, Valérie Pécresse, annonce pour 2019 un programme d’expérimentations de conduite autonome sur les autoroutes franciliennes.

Dans le feu de l’action

Uber va permettre à ses clients d’évaluer la course avant que celle-ci soit terminée. L’entreprise de service de transport urbain espère ainsi recueillir des réactions à chaud plus fidèles à l’expérience. En revanche, le chauffeur n’aura pas accès à la notation avant la fin de la course. On ne va pas se fâcher pour une étoile.

On fuse

L’éditeur CRM français E-Deal rejoint l’éditeur belge Efficy CRM pour former un nouveau groupe spécialisé dans les logiciels de gestion de la relation client. La nouvelle entité ainsi formée comptera 175 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros. Le groupe sera présidé par Cédric Pierrard, l’actuel pdg (et fondateur) d’Efficy. On retrouve la direction d’E-Deal au comité exécutif de la nouvelle entreprise.

 

Les ventes de smartphones en France ont chuté de 23,2 % au 1er trimestres 2018 par rapport au même trimestre il y a un an. (Canalys)

 

Qui a dit ça ?

« Le problème avec ZTE c’est que la Chine est aussi puissante que les Etats-Unis. C’est une super puissance technologique. Alors si on gonfle la poitrine et qu’on dit – Vous savez quoi, on veut de la réciprocité – Les Chinois répondront – Vous savez quoi, en matière de technologie on n’a pas besoin de vous. »

C’est Ian Bremmer, spécialiste de sciences politiques et président d’Eurasia Group, qui commentait le revirement de Donald Trump sur l’interdiction de l’accès au marché américain du fabricant chinois de smartphone, ZTE.

 

Pas vu, pas pris

Le système de reconnaissance faciale utilisé par la police britannique aurait un taux de précision d’à peine 2 % ! Selon un rapport interne, sur un échantillon de 100 utilisations, le logiciel n’aurait identifié formellement que 2 personnes et renvoyé 98 faux positifs (correspondance présumée entre un visage et une identité qui après vérification se révèle fausse). Vous pouvez manifester sans cagoule. (The Independent)

Lettre de motivation

Welcome to the jungle, la jeune plateforme française (fondée en 2015) d’offres d’emploi, vient de lever 7 millions d’euros. Dans le tour de table on trouve, entre autres, Bpi France et Kima Venture (Xavier Niel).

Sopra Steria (3,9 milliards de CA) va racheter la société allemande de services et conseils informatiques It-Economics (20 millions d’euros de CA). Un peu plus tôt dans le mois, le groupe français de services informatiques avait finalisé l’acquisition d’une autre société allemande, Bluecarat.

La tête et les jambes

Les robots ne savent pas simplement jouer aux échecs… Si vous n’avez jamais vu un robot faire son jogging, précipitez-vous sur cette vidéo de Boston Dynamics, l’entreprise qui conçoit les robots les plus dingues du moment.

 

Publicité dans la newsletter

Recevez le journal de l'économie numérique tous les jours sur votre boîte email JE M'ABONNE !

Logiciels CRM : Gartner prévoit une année 2018 euphorique !

Les logiciels CRM (gestion de la relation client) sont devenus en 2017 le plus gros segment du marché du logiciel, selon Gartner.

Les logiciels de CRM ont représenté un marché mondial de près de 40 milliards de dollars en 2017. Le CRM devrait rester en 2018 en tête du marché du logiciel et connaître un rythme de croissance de 16 %.

Ce sont, toujours selon Gartner, les modules voix du client, gestion de lead et field service management qui devraient connaître les plus fortes progressions.

Recevez le journal de l'économie numérique tous les jours sur votre boîte email JE M'ABONNE !

Intercom lève 125 millions de dollars

Le jeune éditeur américain Intercom, qui développe des solutions pour l’engagement client, vient de lever 125 millions de dollars. L’entreprise souhaite renforcer son expertise sur les outils de chat et de messagerie pour les entreprises et les associer à des solutions d’automatisation.

La valorisation d’Intercom dépasserait le milliard de dollar selon le fonds Kleiner Perkins Caufield & Byers (KPCB).

Recevez le journal de l'économie numérique tous les jours sur votre boîte email JE M'ABONNE !

Salesforce veut que nous parlions à nos bases de données (et gentiment si possible)


Et si on communiquait avec nos bases de données sur le mode de la conversation ?

C’est ce que propose Salesforce avec le lancement (en version beta) de « Conversational Queries » (requêtes dialoguées ou requêtes conversationnelles dans une traduction approximative).

Il s’agit d’utiliser le moteur analytics du CRM Salesforce (Einstein) comme on utiliserait Google, avec des requêtes formulées en langage courant, des mots clés ou une phrase (par exemple, « Montre-moi les ventes par distributeur dans le Sud-Ouest »).

Einstein, à partir de cette requête, va proposer une réponse immédiate sous forme de graphique ou de diagramme.

C’est un peu Excel qui aurait rencontré Google et IBM Watson. Vous pouvez muter votre Data Scientist à la compta.

Salesforce insatiable

Le spécialiste des solutions CRM, Salesforce, dépasse les 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour son dernier exercice, en hausse de 25 % en 1 an.

Insatiable, Marc Benioff, le président fondateur de l’entreprise, imagine déjà que Salesforce pourrait atteindre les 20 milliards de dollars de revenus plus rapidement que n’importe quelle autre entreprise informatique. Le cloud n’attend pas.