Tu me prêtes ton auto ?

Après Renault et Peugeot hier, c’est Volkswagen qui annonce quasi simultanément le lancement de son service de voitures électriques à la demande.

Le constructeur allemand déploiera sa plateforme d’autopartage baptisée WE à partir de 2019. WE fera ses premiers tours de roues en Allemagne avant d’être étendu à d’autres pays européens en 2020.

Ils attendent quoi chez Ferrari pour se mettre à l’auto-partage ?

Découvrez la lettre ContactDistance : La première newsletter qui vous raconte tous les jours en moins d’1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !

Je vous dépose quelque part ?


Autolib a trouvé ses successeurs… Peugeot lancera d’ici la fin de l’année 2018, Free2Move Paris, son service d’auto-partage à Paris. C’est une flotte, somme toute modeste, de 500 véhicules électriques qui seront mis à la disposition des parisiens (sans borne fixe) pour leurs déplacements dans la capitale.

Renault devancera PSA à Paris avec dès septembre 2018 une offre qui mêlera autopartage et véhicules électriques avec chauffeur (via la filiale VTC Marcel). Renault prévoit 2000 véhicules en circulation d’ici 2019. Pour la petite histoire, Thierry Bolloré, le directeur adjoint de Renault, qui a annoncé ce matin le partenariat avec la ville de Paris, est un lointain cousin de Vincent Bolloré, propriétaire des Autolib chassées de Paris ce mois-ci.

Découvrez la lettre ContactDistance : La première newsletter qui vous raconte tous les jours en moins d’1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !