Enceintes vocales : la bataille chinoise

Les chinois Baidu, Alibaba et Xiaomi ont vendu plus d’enceintes vocales intelligentes au premier trimestre 2019 que Google et Amazon réunis. Un peu plus de 8 millions d’unités vendues pour les deux entreprises américaines en 3 mois contre près de 10 millions pour les 3 firmes chinoises (chiffres Canalys). Chacun se bat en fait dans …

Lire la suiteEnceintes vocales : la bataille chinoise

Jetez vos stylos

Alibaba a développé un outil d’intelligence artificiel capable de rédiger de façon autonome les descriptions produits sur les sites e-commerce. Il suffirait aux marchands qui vendent leurs produits sur les places de marché chinoises d’Alibaba d’appuyer sur un bouton « rédiger » (Produce a smart copy) pour se voir proposer plusieurs options de textes. L’utilisateur peut …

Lire la suiteJetez vos stylos

Amitié franco-chinoise

Jack Ma, le pdg d’Alibaba Le groupe Bolloré (Autolib’, Vivendi…) et le leader chinois du e-commerce, Alibaba, signent un accord de coopération mondiale. Ce partenariat doit permettre, selon Cyrille Bolloré, le directeur général du département Transports et Logistique du groupe français de « développer des activités dans nos marchés respectifs et joindre nos forces dans les autres …

Lire la suiteAmitié franco-chinoise

Le site internet, première priorité d’investissement pour les professionnels du marketing. C’est le journal de l’économie numérique du 8 juin 2018

Google descend dans la rue. Bientôt on ne s’étonnera plus d’apercevoir juste en face de la boulangerie, une petite boutique Google. « Chéri, si tu passes chez Google, ramène le pain, s’il te plaît ! » Google dans la rue Un magasin Google en Bretagne ? Google va ouvrir samedi 9 juin son premier atelier numérique à …

Lire la suiteLe site internet, première priorité d’investissement pour les professionnels du marketing. C’est le journal de l’économie numérique du 8 juin 2018

Qui a dit ça ?

« On se dit que le online est très fort pour faire ce qu’on appelle de la commodité, des choses simples et rapides. Et le offline est très fort pour l’expérience et l’inverse est faux. » C’est Sébastien Badault, DG d’Alibaba France. Sur le web, tu n’es pas là pour t’amuser… Quand même un peu ?