Le top 5 des centres de contacts selon Datamonitor

Le cabinet d’analyse Datamonitor vient de publier le « top 5 global » des centres de contacts.

Le classement, dit global, retient 3 critères : la satisfaction client, l’offre technologique et le poids sur le marché. Les critères sont évalués au niveau mondial.

Les 5  firmes retenues sont : Teleperformance, TeleTech, Sitel, EDS et Convergys.

Recevez gratuitement Numériq'1 : La newsletter qui vous raconte tous les jours en 1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !

15 000 km de câble optique pour relier l’Océan Indien à l’Europe

Le projet, connu sous le nom de Seacom, prévoit de connecter, d’ici 2009, le Mozambique, le Kenya, la Tanzanie et Madagascar à l’Europe. Un budget de 650 millions de dollars est prévu pour financer les 15 000 km de fibre optique nécessaires à la connexion.

Le réseau permettra également d’associer au projet les îles de l’Océan Indien : Maurice, La Réunion et Les Seychelles.

L’objectif est d’offrir, à la région, un accès aux nouvelles technologies de communication aux mêmes conditions de coût et de performance que celles des pays occidentaux. Le secteur des centres d’appels pourrait être le grand bénéficiaire du projet.

Recevez gratuitement Numériq'1 : La newsletter qui vous raconte tous les jours en 1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !

CosmoCom : le grand unificateur

L’américain CosmoCom annonce l’arrivée en France du concept « Consolidation 2.0 ».

L’éditeur propose une solution d’unification de l’ensemble des canaux de communication et des fonctions utilisés par les centres de contacts. L’objectif étant de faire converger, vers une plate-forme unique, les différentes stratégies de communication vers le client.

Consolidation 2.O doit donc être la possibilité d’administrer, de façon simple, des activités multisites, une communication multicanal, des applications différentes…

Le concept de Consolidation 2.0 est détaillé sur le site de l’éditeur (en anglais) : cosmocom.com

Le million pour Euro CRM

Euro CRM Maurice annonce avoir reçu 1 million d’appels en 3 mois pour son client « le numéro », le service de renseignement téléphonique (118 218). A court terme, l’entreprise prévoit de traiter 1 millions d’appels par mois pour ce même client et envisage d’ouvrir son site 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 !

Euro CRM Group, dont Euro CRM Mauritius est une filiale à 100 %, est présent également en France et en Amérique du Nord (Canada). Euro CRM France est plus particulièrement spécialisé en émission d’appels et notamment en télévente.

Le groupe affiche, pour 2008, un objectif de croissance ambitieux (+ 30 %) pour atteindre un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros.

Armatis confirme l’ouverture d’un centre de contacts à Auxerre

Le groupe Armatis vient de signer, avec le conseil régional de Bourgogne, le conseil général de l’Yonne et la ville d’Auxerre, un protocole d’accord pour l’ouverture d’un centre de contacts à Auxerre.

Auxerre sera le 7ème centre d’appels du groupe qui confirme ainsi sa volonté de développement sur le territoire français. L’ouverture est prévue en janvier 2009, date à partir de laquelle l’entreprise s’engage à créer 400 emplois en 3 ans. Le nouveau centre d’appels portera la capacité totale de production de l’entreprise à 2800 postes de travail.

Alice : 550 salariés inquiets du sort du centre d’appel de Bordeaux

L’annonce de la vente de sa filiale Alice par Telecom Italia provoque le trouble au centre d’appel de l’opérateur à Bordeaux.

Les 550 salariés ignorent quel sera l’avenir du site. Plusieurs repreneurs se sont manifestés parmi les opérateurs concurrents; le cablo-opérateur Numericable est présenté comme l’acheteur le plus probable.

Quelque soit le nouvel actionnaire, les salariés craignent, en définitive, que celui choisisse de délocaliser l’activité bordelaise.

B2S Rennes : part vite et ne revient pas

Il y a quelques mois encore, la direction de B2S parlait d’un simple déménagement de l’activité de B2S Rennes sur le site du Mans. Aujourd’hui, chez B2S on ne parle plus de délocalisation mais de cessation d’activité de l’unité bretonne.

Près de 84 salariés sont touchés par cette fermeture. Maxime Didier, le pdg du groupe, assure que des solutions de reclassements seront proposés à tous les salariés.

Teleperformance se sépare des sociétés ISM et IDCC

Téléperformance vient d’annoncer qu’il cédait les participations majoritaires qu’il détenait dans les organismes de formation ISM (Institut Supérieur du Marketing) et IDCC (Institut du Call Center).

Les deux sociétés représentent un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros. Elles rejoignent le groupe EFE (Edition Formation Entreprise) spécialiste des activité de formation.

Pour Téléperformance, l’objectif est de se recentrer sur son cœur de métier, les centres de contacts.

A la découverte du homeshoring

3 spécialistes de la relation client vous invitent à découvrir les avantages du homeshoring à l’occasion d’un petit déjeuner.

Easycare, spécialiste du homeshoring, Easyphone l’éditeur de solutions logicielles et filiale française d’Altitude Software, ainsi que l’intégrateur GEN-IP se sont donnés rendez-vous le vendredi 14 mars à l’hôtel Warwick (Paris) sur le thème du homeshoring, de ses atouts et des technologies associées.

Au programme, réduction de coûts, flexibilité et responsabilité sociale à la lumière du homeshoring.

Site internet : ici

Armatis : une croissance de 43 % et le prix de l’Ambition 2008

Le groupe Armatis a remporté le prix de l’Ambition 2008 pour la région Ile de France-Centre.

Le prix, organisé par la Banque Palatine et la Tribune, en partenariat avec HEC est destiné à valoriser les entreprises particulièrement performantes en matière de croissance, de développement international ou de reprise/transmission. Armatis a été récompensé dans la catégorie « croissance ».

L’entreprise  a réalisé une croissance de 43 % de son chiffre d’affaires en 2007 et prévoit de doubler celui-ci d’ici 2010 pour atteindre 150 millions d’euros.

Contrairement à certains de ses concurrents, le groupe à choisit d’assurer son développement en France. Au cours des 5 dernières années, 5 nouveaux sites ont vu le jour en région  :  Calais, Boulogne-sur-mer, Châteauroux, Caen et Nevers en début de mois.

Sur cette stratégie de croissance, Denis Akriche, le pdg d’Armatis, déclarait dans une interview à BFM TV : « le fait de ne pas délocaliser nous permet d’entretenir des relations sociales de qualité basées sur la confiance et donc une stabilité de nos équipes« .