1 français sur 3 ment sur ses données personnelles en ligne

1 français sur 3 ment sur ses données personnelles en ligne. C’est encore pire chez les 18-24 ans, 48 % donnent de faussent informations lorsqu’il s’agit de compléter un formulaire en ligne par exemple.

(State of Privacy de Symantec – février 2015)

Recevez gratuitement Numériq'1 : La newsletter qui vous raconte tous les jours en 1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !

7 règles de sécurité à adopter sur les réseaux sociaux

Votre maman vous donnait peut-être les mêmes conseils avant de sortir le soir :

• Censurez-vous de façon responsable. N’écrivez pas ce que vous n’auriez pas dit dans une salle de réunion.

• Vos tweets n’engagent pas que vous ! Si vous la citez, vous représentez vous-même et votre entreprise.

• Un jour sur le web, pour toujours sur le web. Les écrits sur le web ne disparaissent plus.

• Attention aux informations que vous divulguez (données confidentielles…)

• Ne répondez pas aux messages personnels des inconnus.

• Vos informations personnelles doivent rester des informations personnelles.

• Un mot de passe pour chaque compte.

The Website Marketing Group Blog

Recevez gratuitement Numériq'1 : La newsletter qui vous raconte tous les jours en 1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !

BMW embarque iAdvize

iAdvize BMW

Le Click to Call et le Click to Chat ne sont plus en option chez BMW. La firme allemande a choisi les solutions du français iAdvize pour accompagner les visiteurs sur son site bmw.fr.

« La technologie repose sur une analyse dynamique de la navigation de l’internaute qui se voit proposer, en fonction de ses préférences, une invitation à échanger avec un conseiller par chat, par téléphone ou à faire une demande d’essai ». Selon BMW, la marque est le premier constructeur automobile  à proposer ce type de relation directe et interactive avec l’internaute.

5 règles de management issues du sport de haut niveau

5 entraîneurs sportifs prestigieux (Sir Alex Fergusson, Joe Girardi…)  ont confié à la Harvard Business Revue leurs principes de management.

1- Adapter son style à chaque membre de l’équipe. Ce qui marche pour l’un peut être contre-productif pour l’autre.

2- Choisissez les encouragements plutôt que les critiques. Mais si vous devez critiquer faites-le immédiatement après l’événement, d’une façon honnête et bienveillante, puis passez à autre chose.

3- Croyez en votre équipe : ayez des ambitions élevées.

4- N’ignorer pas les plus faibles. Aidez-les à s’améliorer. Votre équipe vaudra ce que vaut le membre le plus faible.

5- Faites en sorte que les progrès soient visibles : des objectifs clairs, par étape et qu’on célèbre quand on les atteint.

De nouvelles voix pour Acapela

Acapela group annonce une nouvelle version d’acapela-box, une solution en ligne pour créer ses fichiers voix. Quoi de neuf ? Une nouvelle interface et la possibilité de faire rêver vos clients avec les voix de Manon la française, ou Rhona l’écossaise. Ludique et utile.

Le CV Twitter

Un CV en 6 fois 140 caractères ? C’est possible et très bien fait par Simon Gomez (@LeCVdeSimon). Les détails de son parcours et de ses compétences se dévoilent au travers de liens qui s’appuient sur d’autres réseaux numériques (Facebook, site internet personnel, tumblr…). Peut-être plus efficace que le sans saveur : “je cherche un boulot dans la com’, please RT”.

(Netemploi)

Les achats depuis un appareil mobile devraient presque doubler d’ici la fin 2015

Le m-commerce en France c’était 3,7 milliards d’euros de dépenses en 2014. En 2015, ce sont 7 milliards d’euros qui seront dépensés via un accès mobile. La France reste néanmoins en retard sur ses voisins, notamment les anglais qui ont dépensé 10 milliards d’euros en commerce mobile en 2014. Au Royaume-Unis encore, le mobile est à l’origine de 20 % des achats en ligne (contre 12 % en France).

(Etude Center for Retail Research pour RetailMe Not – citée par l’Atelier)

84 % des clients désinstallent les applications mobiles des marques après une seule utilisation (étude Ampersand Mobile)