« Facebook m’a tuer… » (un banquier)

Les banques doivent-elles craindre l’arrivée prochaine de la monnaie virtuelle de Facebook, le Libra ?

Assurément ! C’est en tout cas l’avis de Alex Tapscott, le fondateur du think tank Blockchain Research Institute, organisation qui compte parmi ses membres IBM, Microsoft, Salesforce, SAP ou encore Pepsico.

Il explique dans une interview à Computerworld qu’il ne fait pas bon être banquier dans ce contexte : « Si j’étais banquier je tremblerais dans mes mocassins ! On a voulu nous faire croire que Libra était d’abord une menace pour le Bitcoin et les autres cryptomonnaies. Pas du tout ! Facebook vient d’ouvrir la porte au nouveau monde de la finance numérique. La véritable menace pèse sur les banques et les intermédiaires financiers existants. »

Des millions de jeunes dans le monde n’ont pas encore de compte en banque, poursuit-il, mais ils ont déjà à coup sûr un compte Facebook, Instagram ou WhatsApp. « Peut-être que la prochaine génération n’aura jamais de compte en banque », conclut-il.

Ceci est un hold-up !