Les Anglais ne veulent pas d’Amazon dans leur fish and chips

L’annonce vendredi 17 mai 2019 de l’entrée d’Amazon au capital de l’anglais Deliveroo soulève des résistances au Royaume-Uni.

Le député travailliste Tom Watson a ainsi demandé à ce que la commission de la concurrence britannique (Competition and Markets Authority) enquête sur l’investissement d’Amazon (575 millions de dollars, avec d’autres investisseurs) dans le leader européen de la livraison de repas à domicile.

Le député anglais dénonce ce « capitalisme de surveillance » dont Amazon serait le fer de lance. Tom Watson écrit à propos des stratèges d’Amazon, « Ils ne veulent pas simplement planter leurs puissantes griffes dans un système de livraison de repas. Ils veulent la technologie et les données de Deliveroo. Ils ne veulent pas seulement savoir comment vous mangez, ce que vous mangez et quand vous mangez. Ils veulent savoir comment ils peuvent au mieux vous soutirer de l’argent pendant que vous êtes éveillé et même pendant votre sommeil. »

Pour Tom Watson, vous pouvez ne pas dormir tranquille, Amazon veille sur vous.