Qui a dit ça ?

« La vérité c’est que si je me rendais dans la plupart de nos agences, il faudrait que j’attende longtemps avant de rencontrer le moindre client. C’est tout simplement qu’ils ne viennent plus aussi souvent qu’avant. »

C’est John Cryan, le pdg de la Deutsche Bank, qui pense également que l’entreprise compte aujourd’hui 2 fois trop d’employés (97 000).

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someone

Recevez gratuitement Numériq'1 : La newsletter qui vous raconte tous les jours en 1 minute l’actualité de l’économie numérique, de la relation client, du marketing et du e-commerce :  JE M'ABONNE !