15 000 professionnels de la relation client visitent chaque mois ContactDistance

Vous avez des choses à leur dire ?

On peut en parler : pub@contactdistance.fr

Les experts big data sont-ils nuls en calcul ?

« 90 % de l’ensemble des données du monde ont été créées ces deux dernières années ». 

Vous avez certainement tous déjà entendu cette phrase. Il n’existe pas un événement big data, conférence ou autre, où elle n’est pas prononcée en introduction. Chaque article sur le sujet des big data ou plus généralement de la transformation digital, débutera invariablement par cette phrase.

« 90 % de l’ensemble des données du monde ont été créées ces deux dernières années ».

Bon, d’accord, on veut bien le croire, mais c’était quand ces « deux dernières années » ? Parce que si l’on parcours les moments auxquels cette phrase a été prononcée, elle ne signale pas toujours les 2 mêmes « deux dernières années ».

S’agit-il de « deux dernières années » abstraites ? La phrase est-elle valable quelle soit prononcée en 2012, en 2015 ou en 2017 ? Ou les experts du big data n’ont-ils rien à fiche de la rigueur mathématique ?

A la recherche des deux dernières années

On retrouve cette phrase, par exemple, en mars 2017, dans cet article d’un expert sur le site de la banque Edmond de Rothschild.

Ce serait donc au cours des années 2015 et 2016 que 90 % des données mondiales auraient été créées.

A moins que…

On retrouve la même citation en avril 2014 sur le site de France Stratégie.

Alors ce serait plutôt les années 2012 et 2013.

Sérieux, qui a dit cette phrase en premier ?

On signale généralement Stephen Gold,  à l’époque directeur marketing d’IBM (aujourd’hui il travaille chez Honeywell), comme l’auteur de cette phrase. Il l’aurait prononcé lors d’un événement web à Montréal en mai 2012.  « 90% of all data in the world has been created in the past two years »

Ce qui laisse à penser que 90 % des données ont été créées en 2011 et 2010.

Si on creuse encore, on retrouve cette citation en octobre 2011 dans une étude (CMO Study) réalisée par IBM.

A date nous n’avons pas réussi à remonter plus loin. Donnons la paternité de cette phrase à IBM et convenons donc que 90 % des données auraient été créées en 2010 et 2009.

Des petits malins pour brouiller les pistes

Signalons quand même quelques petits malins qui on essayé de brouiller les pistes.

Ainsi Christian Wright, directeur général de e-Dialog qui a entendu dire que IBM a dit

que… « 92 % de l’ensemble des données du monde ont été créées ces deux dernières années ». 

Moralité : ne croyez pas tout ce qu’on vous dit !

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someone

2 réflexions au sujet de “Les experts big data sont-ils nuls en calcul ?

  1. Bonjour.
    Si en 2012 j’ai 100 données et qu’en 2014 j’ai 1000 données (c’est un exemple !), j’ai bien créé en 2 ans 90% des données et si j’ai 10.000 données en 2016 j’ai bien créé en 2 ans 90% des données.
    Mais si j’ai 100.000 données en 2017 et que je n’en créé pas en 2018 j’ai bien créé en 2 ans, quand même, 90% des données.

    Le calcul n’est donc pas mauvais.

    L’accroche laisse à penser qu’il s’agit d’un problème de calcul.

    Mais c’est le point de départ de ce calcul qui peut éventuellement poser problème. Et encore…

    Me suis-je trompé ?

    Fabien CLOUET

    • Bonjour, où vous avez raison c’est qu’il ne s’agit pas forcément d’un problème de calcul, mais plus d’une question de « rigueur intellectuelle » (pour employer de grands mots). « les 2 dernières années » font référence à une période précise qui ne peut pas varier en fonction de la date à laquelle la phrase est prononcée. Ou alors on doit écrire, par exemple, « tous les 2 ans, le volume de données créées… »
      Après il s’agissait aussi pour nous de faire un peu de mauvais esprit à propos de ces phrases qui parce qu’elles sont universellement répétées ne souffrent plus aucune discussion. Si tout le monde le dit, c’est que c’est vrai !

Les commentaires sont fermés.