L’avenir des centres d’appels ? La voiture autonome !

Contrairement à d’autres constructeurs automobiles, Nissan ne croit pas que la voiture totalement autonome puisse être une réalité dans les 5 à 10 ans qui viennent.

Voiture autonome Google Waymo
Rouler sur la route fait intervenir tellement de situations complexes qu’aucun système intelligent n’est en mesure, à moyen terme, de tous les appréhender, on explique chez Nissan.

En revanche, il est tout à fait possible d’imaginer, poursuit Nissan, la mise en place de centres d’appels humains, prêts à prendre à distance le contrôle du véhicule autonome lorsque celui est confronté à une situation qu’il ne sait pas résoudre.

Nissan n’est en fait pas la seule entreprise à imaginer ce genre de solution. Toyota ou Google, par exemple, étudient aussi des solutions de support humain à distance pour leurs véhicules à distance.

Faites passer le permis de conduire à vos téléconseillers.

(Wired)