L’entretien annuel d’évaluation selon Napoléon Bonaparte

La fin de l’année c’est aussi l’époque des entretiens individuels d’évaluation. On a essayé de vous chercher une grille d’évaluation efficace. On l’a trouvé chez Napoléon Bonaparte qui en 1797 transmet au Directoire exécutif son opinion sur ses généraux.


C’est direct, précis, synthétique… d’autres dirons un rien brutal. A vous de juger. Quand il écrit ça Bonaparte a 28 ans !

« Berthier : talents, activité, courage, caractère, tout pour lui.

« Augereau : beaucoup de caractère, de courage, de fermeté, d’activité ; est aimé du soldat, heureux dans ses opérations.

« Masséna : actif, infatigable, a de l’audace, du coup d’œil et de la promptitude à se décider.

« Sérurier : se bat en soldat, ne prend rien sur lui ; ferme ; n’a pas assez bonne opinion de ses troupes ; est malade.

« Despinois : mou, sans activité, sans audace, n’a pas l’état de la guerre, n’est pas aimé du soldat, ne se bat pas à sa tête ; a d’ailleurs de la hauteur, de l’esprit et des principes politiques sains ; bon à commander dans l’intérieur.

« Sauret : bon, très bon soldat, pas assez éclairé pour être général ; peu heureux.

« Abbatucci : pas bon à commander cinquante hommes, etc., etc. »

(Extrait des Mémoires d’Outre-Tombe – Chateaubriand)