Le quotidien de la relation client du #06/07 : Les banques doivent-elles (vraiment) avoir peur des fintech ?

[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text= »LA PAGE UNE… l’actualité de la relation client qui tient en une seule page » font_container= »tag:h2|font_size:28|text_align:center|color:%23ffffff » use_theme_fonts= »yes » css= ».vc_custom_1467213235504{padding-top: 5px !important;padding-right: 5px !important;padding-bottom: 8px !important;padding-left: 5px !important;background-color: #dd3333 !important;} »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_separator color= »blue » border_width= »4″][vc_column_text]

Les banques doivent-elles (vraiment) avoir peur des fintech ?

Non, les fintech ne sont pas « les méchants », répond le Lab BpiFrance dans une étude intitulée Disrupter la banque pour la sauver. Les fintech, ces nouveaux acteurs technologiques du secteur financier, ne sont pas forcément des concurrents des banques. Elles peuvent être des partenaires de la transformation digitale des banques.

Les vrais « méchants » dont les banques devraient se méfier selon Bpifrance sont :

1/ Les géants de l’internet (Google, Apple, Facebook…) en mesure de proposer des solutions de paiement électroniques à grande échelle

2/ La grande distribution qui a fait émerger des filiales et des services dédiés aux paiements

3/ Les télécoms qui investissent le monde de la banque en ligne et sont aux premières loges pour le paiement sans contact sur mobile[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_separator color= »blue » border_width= »4″][vc_column_text]

Au secours, ma mère a découvert Snapchat !

Ça y est, les « vieux » viendraient sur Snapchat. Si le réseau est principalement fréquenté par les jeunes générations (69 % des 18-25 ans utilisent Snapchat aux USA), on note, depuis peu, l’arrivée d’utilisateurs plus âgés. Ainsi 14 % des 35 ans et plus utiliseraient Snapchat. Il y a 3 ans ils n’étaient encore que 2 %. Ce n’est pas encore le déferlement comme sur Facebook par exemple où 72 % des plus de 35 ans utilisent le réseau. (ComScore)[/vc_column_text][vc_single_image image= »8299″ img_size= »medium » alignment= »center » style= »vc_box_shadow_3d » onclick= »link_image »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_separator color= »blue » border_width= »4″][vc_single_image image= »8294″ img_size= »medium » alignment= »center » style= »vc_box_shadow_3d »][vc_column_text]

Google rachète la start-up française Moodstocks. L’entreprise fondée en 2007 (oui, c’est une vieille start-up) est spécialisée dans les technologies de reconnaissance d’image.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_separator color= »blue » border_width= »4″][vc_column_text]La redoute choisit la livraison en consignes automatiques avec Bluedistrib’. Le réseau de consignes appartenant au groupe Bolloré dispose pour le moment de 13 emplacements en région parisienne.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_separator color= »blue » border_width= »4″][vc_column_text]

Prêts pour un face à face à Cannes ?

Customer Relationship and Marketing MeetingsLa seconde édition des Customer Relationship and Marketing Meetings se met en place.

Une centaine d’exposants ont déjà confirmé leur présence (Genesys, Acticall, Eptica, Arvato…). L’objectif de l’événement est de favoriser le « face à face » direct entre des exposants spécialistes de la relation client et du marketing digital avec des top décideurs.

De l’avis de l’ensemble des acteurs, l’édition 2015 avait été une réussite tant sur le plan professionnel que de la convivialité. Le rendez-vous est fixé pour les 8, 9 et 10 novembre à Cannes. Pour exposer ou être invité : le site des Customer Relationship and Marketing Meetings.

Contenu partenaire[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_separator color= »blue » border_width= »4″][vc_column_text]

J’irai surfer sur la table du salon

On peut y poser son café où y surfer sur internet. La table Kineti est une tablette tactile qui a la dimension d’une petite table de salon. Vendue 5000 euros.[/vc_column_text][vc_video link= »https://youtu.be/nC0DE7RUJFE » el_width= »70″ align= »center »][vc_separator color= »blue » border_width= »4″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column css= ».vc_custom_1467207608701{background-color: #7dd63e !important;} »][vc_column_text]

Qui a dit ça ?

« Nous avons quitté la période où nous adressions massivement nos emailings sur un public large. Nous préférons dorénavant pousser des campagnes plus adaptées et plus pertinentes sur les réseaux sociaux ou sur les espaces publicitaires on line ciblés. » 

C’est Stéphanie Charlaix Meyer, Chief Digital Innovation chez Air France[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_separator color= »blue » border_width= »4″][/vc_column][/vc_row][vc_row css= ».vc_custom_1467208233029{background-color: #dd0404 !important;} »][vc_column][vc_column_text]

La première lettre quotidienne de la relation client

Dès 15h30 dans votre boîte email

[wysija_form id= »3″][/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]