12 principes simples pour un émail qui déchire

Contenu, design, identité… Quelques principes de base à avoir en tête avant de concevoir son message email si on veut qu’il soit lu.

1/ Un message unique 

Ce n’est pas un exposé (thèse, antithèse, synthèse), ni un catalogue. On a 1 message à faire passer, 1 objectif, on s’y tient.

2/ On est concis

On supprime le superflu au maximum. Votre lecteur/client n’a que quelques secondes à vous accorder. Ne vous faites pas d’illusions.

3/ L’information la plus importante au début

Même si vous faites très court, le lecteur n’ira peut-être pas au bout du message.

4/ On structure avec des gros titres

Faites en sorte qu’il soit possible de scanner l’ensemble du message d’un seul regard et que l’on puisse choisir d’aller directement à la partie qui nous intéresse.

5/ On renvoie vers d’autres sources pour de l’information complémentaire

Offrez un lien vers votre site web (ou d’autres sources) pour ceux qui veulent en savoir plus, mais n’embêtez pas (et ne perdez pas) les autres avec une surabondance d’information.

6/ On n’utilise pas plus de 2 couleurs

C’est comme quand on s’habille le matin. A moins de travailler dans un cirque.

7/ 3 parties identifiables : en-tête, contenu et bas de page

Le lecteur aime que les choses soient à leur place. Il a ses petites habitudes. Ne le perturbez pas en plaçant l’en-tête en bas de page (ça ne fera plaisir qu’à votre prof d’arts plastiques).

8/ On s’identifie au début : votre logo en haut de l’email

Votre lecteur/client doit vous reconnaître immédiatement et pas se demander qui est en train de lui écrire.

9/ Des images mais pas trop (on évite le surpoids)

Trop d’images et votre email sera obèse, long à télécharger sur les appareils mobiles notamment. Attention aussi, certains clients de messagerie suppriment les images.

10/ De l’espace et des blancs (on laisse le lecteur respirer)

On évite le gros pavé de texte justifié. L’interligne et les grands espaces sont les amis de l’email.

11/ On choisit une grande taille de police de caractère : 14 à 16 px

On doit pouvoir lire l’email sans loupe. Plus c’est gros, plus c’est confortable.

12/ Un bouton d’action bien visible avec quelques lignes qui expliquent ce qui va arriver si on clique sur ce bouton

Le lecteur/client n’aime pas les mauvaises surprises, les déceptions et qu’on le prenne pour une andouille.

Généralement à la fin d’une liste de ce type on rajoute un 13ème principe pour les rebelles : ne respectez pas les règles qu’on essaye de vous imposer.

(MailChimp)