Instagram : c’est maintenant ou jamais

Faut-il aller sur Instagram ? Instagram est-il encore un espace (presque) vierge à conquérir ? Un nouveau Far West de l’engagement où tout redeviendrait possible ?

Le paradoxe du contenu

On observe depuis quelques années une baisse général de l’engagement sur les réseaux sociaux. C’est ce que TrackMaven qui vient de publier une étude sur le sujet appelle Le paradoxe du contenu : plus il y a d’utilisateurs sur les réseaux sociaux, plus il y a de nouveaux contenus qui sont crées et moins il y a de personnes pour les voir.

Nombre d’interactions par publication pour 1000 abonnés : 

taux d'engagement sur les réseaux sociaux

On observe des taux d’engagement proche de 0,3 % sur Facebook à moins de 0,1 % sur Twitter.

Des réseaux sociaux saturés

Il y a comme un effet de saturation. Sur Facebook ou Twitter les marques postent plus de 60 publications par mois en moyenne. Des chiffres en constante augmentation de puis le début de l’année.

Nombre de publications par marque et par mois sur différents médias sociaux :

Nombre de publications des marques sur les réseaux sociaux

L’aubaine Instagram

Les réseaux sociaux tous saturés ? Tous sauf un. L’engagement sur Instagram est aujourd’hui plus de 6 fois supérieur à ce qu’il est sur les autres réseaux. Mais attention, si on en croit la courbe proposée par TrackMaven, c’est maintenant qu’il faut en profiter. Au rythme où le taux d’engagement sur Instagram chute, il devrait avoir rejoint la moyenne des autres médias d’ici quelques mois.

Nombre d’interactions par publication pour 1000 abonnés :

Engagement Instagram

Il existe donc un effet d’aubaine dont on pourra profiter encore quelques mois. À condition aussi que la population d’Instagram, plutôt jeune, corresponde aussi à la cible de la marque.

(Graphiques TrackMaven)