Les applications de messagerie n’ont pas tué le SMS

+ 4,5 % de SMS envoyés en 1 ans ; + 25 % pour les MMS. Les applications de messagerie ne se sont pas substituées au SMS.

Les 2 médias répondent en définitive à des usages différents. D’un côté l’universalité et la simplicité du SMS, de l’autre les ressources étendues (texte, voix, vidéo) des applications de messagerie.

Même si le SMS semble avoir atteint un sommet en termes de volume, il se maintient à des attitudes élevées avec plus de 16 milliards de SMS envoyées par mois en France.

ARCEP SMS

(ARCEP – Observatoire des marchés des télécommunications électroniques en France – 3ème trimestre 2015)