Combien y-a-t-il d’opérateurs de téléphonie mobile chez nos voisins européens ?

Hier, mardi 24 juin 2015, La France a failli passer de 4 à 3 opérateurs de téléphonie mobile. Ça s’est joué à 10 milliards d’euros près. Le groupe Bouygues a en effet refusé les 10 milliards d’euros offerts par Numericable-SFR (groupe Altice) pour acquérir la filiale Bouygues Telecom.

La France (66 millions d’habitants) restera donc, pour le moment, avec ses 4 opérateurs : Orange, SFR, Free mobile et Bouygues Telecom.

Et chez nos principaux voisins européens, comment ça se passe ?

Allemagne (80 millions d’habitants)

3 opérateurs : T-Mobile, Vodafone et O2

Contrairement à la France où les 3 opérateurs sont français, l’Allemagne compte 1 opérateur anglais (Vodafone) et 1 opérateur espagnol (O2 qui appartient à Telefonica).

Belgique (11 millions d’habitants)

3 opérateurs (bientôt 4) : Proximus (Belgacom), Mobistar (Orange) et Base (Telenet)

Espagne (46 millions d’habitants)

4 opérateurs : Movistar (Telefonica), Vodafone, Orange et Yoigo

Yoigo détenu par le suédois-finlandais TeliaSonera est le dernier entrant (2006) sur le marché. Il vient un peu jouer le rôle du perturbateur comme Free en France.

Italie (60 millions d’habitants)

4 opérateurs (bientôt 3) : TIM (Telecom Italia), Vodafone, Wind (filiale du hollandais Vimpelcom) et Tre (du hongkongais Hutchinson Whampoa)

Vimpelcom et Hutchinson Whampoa sont actuellement en discussion pour fusionner leurs 2 filiales en un seul opérateur.