Google promet la révolution mobile… et instaure l’Empire !

« Vous vouliez la révolution mobile… La voila ! » annonce Google sur son blog officiel. Le géant de l’internet fait écho a sa conférence annuelle qui vient de s’achever et au cours de laquelle ont été présentées les innovations à venir de l’environnement mobile de Google.

Mais la révolution mobile Google a surtout l’apparence de l’Empire. La révolution a déjà eu lieu et Napoléon-Google, sacré Empereur, nous convie à faire le tour de l’Empire : plus d’un milliard d’utilisateurs d’Android, 4000 modèles différents de téléphones Android, 400 constructeurs…

Ainsi, il n’est plus temps de prendre des Bastilles, ou de couper des têtes. L’heure est à l’organisation de l’Empire, à l’écriture du code civil.

Le code civil mobile chez Google s’appelle Android M, le nouveau système d’exploitation mobile. Son ambition n’est pas de révolutionner le monde, mais d’optimiser les performances, de montrer sa puissance et d’unifier l’Empire mobile.

Google fixe les nouvelles normes du mobile : un accès plus facile à l’information, à la recherche instantanée et l’information en temps réel,  une attention plus forte à la consommation d’énergie et à la durée de vie des batteries… Google ne révolutionne pas la mobile, il le réforme.

Il ne s’agit plus de détruire l’ancien régime, mais de fixer les règles du nouveau monde. Un monde où tout est connecté, un monde où il n’est pas absurde de faire rimer réalité avec virtualité. Enfin un monde où l’expérience numérique est entièrement mobile.

« Le premier milliard utilisateurs de l’internet est arrivé en ligne par l’ordinateur de bureau. Les nouveaux utilisateurs arrivent en ligne par le mobile et le smartphone. Nous voulons offrir à ces derniers, au travers de nos produits, la meilleure expérience mobile qui soit. »

Google vient d’inventer le sujet mobile. Restera à faire émerger le citoyen mobile.

(You say you want a mobile revolution… et la version en français Vous vouliez une révolution mobile…)