La Roumanie : nouvelle « outsourcing valley » des centres de contacts nearshore

[Sponsorisé par Telus International]

RoumanieCouvTelus International vous propose de découvrir dans un document de synthèse en quoi la Roumanie peut être la nouvelle « outsourcing valley » des centres de contacts nearshore.

Recevez par email le document La Roumanie : nouvelle « outsourcing valley » des centres de contacts nearshore :

[contact-form-7 id= »3480″ title= »La Roumanie: nouvelle outsourcing valley »]

 

Le Maroc est-il la destination obligée de l’offshore francophone ? Existe-t-il des destinations alternatives ? Et si on regardait vers l’Est de l’Europe. 

L’Afrique du Nord est habituellement perçue comme la destination traditionnelle de l’externalisation nearshore par les donneurs d’ordre français.

Le Maroc et la Tunisie arrivent en tête des destinations les plus prisées par les décideurs. La préférence initiale en faveur de ces pays, qui a débutée au début des années 2000, est due à leur proximité géographique avec l’hexagone, ainsi qu’aux coûts compétitifs de leur main d’œuvre locale.

Depuis cette époque, de nombreux donneurs d’ordre français ont continué à externaliser au Maroc, puis dans d’autres pays du Maghreb, au double motif qu’une main d’œuvre locale abondante a été formée aux métiers des centres de contacts et que d’importantes infrastructures visant à accueillir les nouveaux acteurs de l’outsourcing s’y sont développées.

Face à cette hégémonie nord-africaine, une destination alternative, plus récente, est apparue. Il s’agit d’un pays qui accueille déjà plusieurs dizaines d’outsourceurs, qui emploient au total plus de 50 000 personnes. Ce pays, c’est la Roumanie : un pays membre de l’Union européenne, situé au cœur de la « Nouvelle Europe » et dont la capitale, Bucarest, est à moins de trois heures de vol de Paris.