La relation client relève-t-elle exclusivement de la sphère privée ?

Chez Diduenjoy, une plateforme qui mesure en temps réel la satisfaction client, on répond bien évidemment par oui :

“Ne nous y trompons pas, le fait que Twitter ou Facebook soient des canaux beaucoup plus efficaces pour traiter les réclamations que le service client est le signe d’un dysfonctionnement. Ce ne sont pas des plateformes faites pour cela, les données personnelles des clients n’ont pas vocation à être dévoilées et cela fait peser un risque sur l’image de l’entreprise ! (…) Laver son linge sale en privé est finalement toujours préférable ! Les entreprises ont tout à gagner à construire un Service Client ultra réactif, personnalisé et facilement joignable par les clients. Ne pourrait-on pas imaginer un outil aussi agile que Twitter tout en restant dans la sphère privée ?”

Peut-on néanmoins empêcher les clients d’aller dire ce qu’ils pensent là où ils veulent le dire ?

(Blog de l’équipe Diduenjoy)