L’actualité de la relation client du 19 février en 5 lignes

ContactDistance cinq sur cinq est la nouvelle newsletter de ContactDistance.fr. L’objectif est de vous apporter une information différente, plus synthétique : un maximum de 5 sujets par jour en 5 lignes par sujet.

C’est ici, mais surtout le jour même sur votre boîte email : 

[wysija_form id= »3″]

 

Edition du jeudi 19 février 2015

Les paris de Bill et Melinda Gates pour les 15 ans à venir

Le fondateur de Microsoft et sa femme se mettent en scène dans une vidéo sous les traits de leurs avatars numériques pour nous faire part de leurs paris quant aux 15 années à venir : la vie des plus pauvres va s’améliorer (il faudra y mettre les moyens financiers) et tout le monde aura à y gagner. L’éducation en ligne et le mobile sont les fers de lance technologiques de cette guerre contre la pauvreté.

L’email qui se détruit après avoir été lu

Ça s’appelle Confidential CC, l’application devrait être lancée en mars aux USA, par un Français, Warren Barthes. Le principe : vous recevez et lisez votre email sur l’application. Le message s’autodétruit après avoir été lu. Impossible également de faire une copie d’écran ou d’imprimer.

“De nombreux messages n’ont pas vocation à être gardés et encombrent la boîte e-mail. Au-delà de la vie privée, c’est l’expérience de l’e-mail que nous voulons changer.”(Warren Barthes)

Le mardi est le jour préféré des cadres pour tenir une réunion

Et pour être plus précis, le créneau idéal pour une réunion c’est le mardi entre 9h et 11h (sondage Bird Office)

Accéder à son compte bancaire avec son empreinte digitale

Adieu mots de passe pour accéder à ses données bancaires en ligne. Les clients de la Royal Bank of Scotland  peuvent désormais se connecter à leur application mobile bancaire en étant identifiée par leur empreinte digitale. L’accès est pour le moment réservé aux possesseurs d’iPhone.

Une connaissance client fragmentée dans l’entreprise

“Community management, responsable crm, responsable de la veille, marketing direct : ces équipes ne mettent pas nécessairement en commun en temps réel la connaissance qu’elles ont acquise. Et cette connaissance n’est souvent utilisée que localement, pour adresser les seuls besoins opérationnels de l’équipe concernée”.

Pour Marc Papanicola (Insightquest), la connaissance client doit être managée par une instance dédiée chargée de redistribuer dans l’entreprise une information client validée et recoupée.

Voir ContactDistance 5/5  du 18 février 2015