Les data scientists pointent la mauvaise qualité des données en entreprise

Crowdflower (une plateforme spécialisée dans la gestion et l’exploitation des données) a interrogé, en décembre 2014,  153 data scientists et leur a demandé quelles étaient aujourd’hui dans leur job les principales satisfactions et les difficultés auxquelles ils devaient faire face.

Le data scientist est celui qui dans l’entreprise va être responsable de la gestion et de l’analyse des big data. Mais comme dans tous les jobs, il y a les tâches valorisantes qui rendent heureux et les tâches routinières et ingrates qui nous ennuient.

Le data scientist est heureux lorsqu’il travaille sur des tâches d’analyses prédictives et de data mining (extraire de l’information à partir d’immenses bases de données).

En revanche, le data scientist enrage lorsqu’il doit nettoyer et organiser les bases de données. Il enrage d’autant plus qu’il estime que cette tâche représente les deux tiers de son temps de travail à cause de la mauvaise qualité des données à sa disposition.

(Le rapport complet Data Scientist Report sur le site Crowdflower)