Le big data c’est fini. Place à l’analyse des données.

A peine s’est-on familiarisé avec l’expression big data qu’on nous en annonce la fin. Pour être plus juste, ce qu’on nous dit c’est que la question centrale n’est pas celle des big data mais l’analyse des big data. Les enjeux et les marchés à valeur ajoutés sont d’abord dans l’analyse avant la collecte.

Des milliards d’appareils connectées. Des données collectées par milliards de milliards. Pourtant 99,5 % des données collectées par les entreprises ne seraient jamais analysées. (MIT Technology Review)

Ce n’est pas de big data dont on a besoin mais de big interprétation. (Graham Gillen – Search Technologies)

Côté métiers, les recruteurs seront avides non plus de simples analystes de données mais d’acteurs qui seront capables de les raconter, de les expliciter en communiquant efficacement à propos de leurs analyses et de leurs résultats.  (Elsa Trujillo – Microsoft)

L’enjeu de l’analyse de données c’est l’automatisation de 50 % des processus manuels. (Cisco)