4 mythes sur le big data selon Gartner

« T’en es où toi en ce qui concerne les big data ? ». On en a tellement parlé en 2014 que le sujet est presque devenu anxiogène pour les entreprises et les directions informatiques. Heureusement il y a cette étude Gartner sur les mythes qui entourent le big data. On a sélectionné 4 mythes qui vont vous permettre de vous détendre… ou de vous inquiéter un peu plus.

Pour rappel, et pour ceux qui auraient raté l’année 2014, les big data sont la capacité de stocker, d’accéder, traiter et analyser le gigantesque flux de données générées par les technologies de l’information. 

4 mythes sur les big data :

1/ Tout le monde est en avance sur nous concernant l’adoption des big data

Rassurez-vous, seules 13 % des entreprises ont développé des solutions d’exploitation des big data.

2/ On a une telle masse de données qu’il n’est pas utile de se focaliser sur la qualité de certaines données

Les mauvaises données seront perdues dans la masse. Sauf si elle deviennent la masse. La question de la qualité des données doit rester au centre de la préoccupation des entreprises. D’autant plus qu’une grande majorité de ces données proviennent de plus en plus de sources extérieures à l’entreprise.

3/ Avec les technologies big data on n’a plus besoin de s’embêter avec l’intégration des données

Bien sûr ! Si le but est d’additionner des tomates et des carottes, faites donc. Les données, elles, continuent à provenir d’environnements spécifiques et contextualisés. Les technologies ne supprimeront pas de si tôt le travail d’agrégation des données.

4/ Les technologies big data sont arrivées à maturité et vous pouvez les adopter sans risque

Le taux adoption est encore trop faible pour parler de maturité de l’écosystème big data. D’un autre côté les intervenants sur  marché (juteux) sont nombreux et ne disposent pas tous du même niveau de compétence.

 

 

1 réflexion au sujet de “4 mythes sur le big data selon Gartner”

Les commentaires sont fermés.