Centres d’appels marocains : vers une pénurie de main-d’oeuvre qualifiée ?

Relayée par la presse économique marocaine (LA VIE éco), l’inquiétude des professionnels des centre d’appels marocains grandie face au risque de pénurie de main-d’œuvre qui pourrait toucher le secteur.

Le secteur des centres d’appels au Maroc emploie 35 000 personnes. C’est 6000 de plus qu’en 2009 (sources La VIE éco et Association Marocaine de la Relation Client). Pour faire face à la croissance du secteur, au turn-over et à la demande des donneurs d’ordres français, se sont plus de 10 000 personnes qui devront être recrutées chaque année.

Or, les centres d’appels marocains peinent à recruter. Les profils parfaitement francophones et qualifiés se font rares. Le manque se fait particulièrement sentir pour les opérations d’émission d’appels et de télévente qui exigent généralement un niveau de discours plus complexe que la réception d’appels.