5 idées fausses sur le travail collaboratif

L’évolution des technologies de l’information ont véhiculé une série de promesses sur la possibilité de nouvelles formes d’organisation du travail. Aux formes hiérarchisées, à la division du travail devaient succéder la notion de travail collaboratif. De fait, les outils technologiques existent, des « wiki », au partage de documents bureautiques en passant par les solutions open source. Pourquoi dans ce cas, le travail collaboratif n’a-t-il pas pénétré plus fortement le monde de l’entreprise ?

Les analystes de Gartner, l’institut d’études américain spécialisé dans les technologies de l’information, ont identifié 5 « mythes » qui contrarient aujourd’hui le travail collaboratif dans l’entreprise.

1- Les bons outils nous rendront naturellement collaboratifs

Pour Gartner, une telle attitude consiste à placer la charrue avant les bœufs. Les outils seuls ne définiront pas les buts et les processus nécessaires à la mise en place d’un travail collaboratif dans l’entreprise.

2- La collaboration est en soi une bonne chose

La collaboration doit être mise en œuvre lorsque l’on considère, dans un cas précis, qu’elle est adaptée pour résoudre un problème spécifique et identifié, et non comme une solution magique à tous les problèmes.

3- Les outils collaboratifs consomment du temps

Oui, s’ils ne sont pas intégrés aux outils existants dans l’entreprise et qu’ils réclament la duplication de tâches.

4- Les hommes collaborent ou ne collaborent pas naturellement

En fonction de la vision de chacun sur la nature humaine, les 2 affirmations  se côtoient. La vérité est entre ces 2 affirmations contraires. Et plutôt que de s’illusionner ou se désespérer sur les aspirations collaboratives de l’être humain, mieux vaut dépenser un peu d’énergie à convaincre la plus grand nombre des avantages d’une organisation du travail basée sur la collaboration.

5- Les gens savent instinctivement comment collaborer

Certes et chacun aura aussi sa propre interprétation d’un travail collaboratif et en définitif du but à atteindre. Alors que c’est à l’entreprise de définir le cadre du travail collaboratif et de ce qui est attendu des compétences de chacun.

Il ne reste donc plus qu’à chasser ces mythes de l’entreprise pour entrouvrir la porte aux outils sociaux et à une organisation du travail différente. Maintenant chacun sait que les mythes ont la vie dure…

1 réflexion au sujet de “5 idées fausses sur le travail collaboratif”

Les commentaires sont fermés.