Japon : le pays du mobile marketing (levant)

Le Japon compte 105 millions d’abonnés mobiles dont 95 % utilisent un mobile 3G ou 3G+. En quelques années, le mobile s’est imposé comme un véritable média de masse et est devenu un incontournable du dialogue entre une marque et son client.

Dans un rapport intitulé Mobile Marketing au Japon : les enseignements d’un marché leader, Innovasia Research, le cabinet conseil spécialisé dans les activités de veille et d’analyse des nouvelles technologies au Japon, revient sur la puissance du média mobile au Japon et les nouveaux usages marketing qui en découlent.

L’adoption des usages mobiles au Japon préfigure-t-il un usage équivalent en Europe ? Et si tel est le cas, quels enseignements peut-on en tirer, dès aujourd’hui, sur la relation client via mobile en Europe ? Ce sont les questions auxquelles Innovasia Research tente de répondre dans son dernier rapport.

L’internet mobile est d’ores et déjà une réalité au Japon ; à tel point que certains sites sont plus consultés sur mobiles que sur PC.  Alors que l’Europe semble découvrir le E-commerce, le Japon est lui passé au M-commerce (vente de biens et services et la vente de contenus pour mobile) qui avec 10 milliards de revenus générés par an est un marché bien palpable.

N’espérez pas épater le japonnais avec votre iPhone, le mobile d’Apple est considéré dans le pays comme un téléphone moyen de gamme. Le moindre mobile, ici, intègre au minimum la technologie Flash et autres puces sans contact pour le m-paiement, et bien évidemment la télévision.

Pour Innovasia Research « le Japon doit être vu comme un immense laboratoire pour tous ceux qui veulent communiquer sur mobile, annonceurs et agences en tête ». Et de citer, comme pour enfoncer le clou, l’un des responsables de Google pour la région Asie-Pacifique : « le mobile marketing n’est plus de la science-fiction. La publicité sur mobile est ici, réelle, et c’est un gros marché ! « 

Alors quelles leçons tirer de l’expérience japonnaise ? Il faut utiliser le mobile pour son instantanéité et son interactivité, explique un spécialiste japonnais. Il s’agit du média idéal pour engager un nouveau et vrai (?) dialogue avec ses clients. Le rapport présente, en la matière, plusieurs expériences, dont celle de Coca Cola Japan qui va jusqu’à affirmer que « le mobile est devenu le premier média pour toucher certaines cibles ».

Innovasia Research développe, également, comme atout du marketing mobile, le concept de « cible temps » et selon lequel « le mobile n’est pas un médium lié à l’espace mais au temps puisqu’il permet une interactivité de tous les instants ». C’est par exemple, toujours Coca Cola qui envoie, les jours de canicules des messages du type : « il fera très chaud aujourd’hui mais Coca Cola reste frais ! »

Le rapport présente d’autres expériences, campagnes ou technologies le long des 83 pages qui le composent. Il peut être téléchargé sur le site de Innovasia Research, à condition de débourser 2 600 euros. Ça peut valoir le coup !