Le gouvernement acteur de la promotion des métiers de l’internet

La Délégation aux Usages de l’Internet, organisme rattaché au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, vient de lancer le portail des métiers de l’internet. Objectif : « répondre aux besoins en compétences des acteurs de l’économie numérique ».

Lancé au milieu de l’été, le portail des métiers de l’internet se veut le nouvel espace collaboratif où sont cartographiés, définis et identifiées les nouveaux métiers de l’internet et du numérique ainsi que les formations qui y préparent.

Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, la Secrétaire d’État chargée du développement de l’économie numérique, le portail a été conçu « comme un outil au service de la compétitivité des entreprises et de l’emploi ». Collaboratif, il a pour vocation à être actualisé par les entreprises du secteur et les acteurs de la formations.

Ont participé à la naissance du projet, aux côtés de la Délégation aux Usages de l’Internet, un certain nombre d’organisations professionnelles et universitaires, telles que le Pôle Emploi, le Celsa, l’Acsel, Cap Digital, l’Afpa…

12 grandes familles de métiers sont recensées : web design et graphisme, marketing et commerce, recherche veille et innovation, éditorial, gestion de l’information et des connaissances, programmation et développement… A l’intérieur de chaque famille sont détaillés les différents métiers qui la compose. Ainsi on apprend par exemple que le veilleur stratégique « mène des opérations de surveillance et d’action sur l’environnement de l’entreprise. Autrement dit, il anticipe les tendances du marché sur différents champs pour procurer un avantage concurrentiel à l’entreprise. »

Le site référence, par ailleurs, les différentes entreprises du secteur et les intervenants de la formation.

Voir le site : Le Portail des Métiers de l’Internet