Suppression de postes à Teleperformance : les syndicats contestent le motif économique

Un PSE déguisé pour la Cfdt ; mobilité forcée pour la CGT. Le projet de réorganisation initié par Teleperformance qui prévoit la fermeture de 3 sites en Ile de France et la suppression de 157 postes d’agents de maîtrise et de cadres a du mal à passer auprès des organisations syndicales.

A l’issue du comité central d’entreprise qui s’est tenu le 25 juin, les élus ont choisi de désigner un expert pour les accompagner dans l’évaluation du projet de restructuration qui leur est soumis par la direction de Teleperformance. Cette désignation a pour effet de repousser la procédure jusqu’à la remise de son rapport par le cabinet d’expertise comptable.

En attendant, les organisations syndicales critiquent la logique des reclassements envisagées et préfèrent parler de licenciement plutôt que de mobilité, transfert d’activité ou nouvelles affections.