Teleperformance choisit son camp : l’Afnor oui, le label de responsabilité sociale non !

Teleperformance contre-attaque ! A ceux qui ont jugé que l’engagement social de l’entreprise était insuffisant pour mériter le Label de Responsabilté Sociale, Téléperformance réplique et annonce qu’elle fera évaluer son organisation par la prestation AFAQ 1000NR de l’AFNOR. A un comité de labellisation « partisan », Teleperformance oppose l’impartialité de l’AFNOR.

« Il est primordial que les labels et certifications soient unanimement reconnus et exempts de tout conflit d’intérêt » souligne Jean François Guillot, le président de Teleperformance France. S’il s’agit de juger de la responsabilité sociale de l’entreprise, Teleperformance entend que les juges et les règles soient indiscutables.

Pour le leader des gestionnaires de centres d’appels c’est le cas de l’évaluation AFAQ 1000NR, modèle global qui porte à la fois sur la responsabilité sociale de l’entreprise, son engagement environnemental et son efficacité économique.

« Nous avons choisi la meilleure orientation possible pour que la valeur sociétale et environnementale que nous développons au sein de chacune de nos entités puisse être évaluée objectivement. Les règles de fonctionnement de l’ALRS, association destinée à la promotion et au développement de son Label de Responsabilité Sociale, ne sont pas de nature à garantir suffisamment cette objectivité et nous le déplorons. » poursuit Jean François Guillot.

Puis, le président de Teleperformance annonce : « Teleperformance France a donc décidé de se désengager totalement de ce label« , avant d’ajouter que sa filiale TPH Services Telecom, détentrice du label depuis mai 2008, avait d’ores et déjà restitué la label à l’Alrs.