Le Liban veut être la nouvelle terre d’accueil des centres d’appels

150px-flag_of_lebanonsvg.pngPar la voix de son ministre des télécommunications, Gebran Bassil, le Liban vient d’annoncer qu’il était prêt à accueillir les centres d’appels internationaux.

Le pays se présente donc comme nouvel acteur de l’offshore et met en avant ses atouts : une main d’œuvre compétitive et multilingue, un prix de l’immobilier peu élevé et un faible prix de location des lignes internationales.

Le ministre lance un appel aux opérateurs internationaux et s’engage à apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à tout investisseur envisageant l’installation d’un centre d’appels d’au moins 35 positions.

(source L’Orient Le Jour)