Les salaires dans les centres d’appels offshore

Offshore Développement vient de réaliser une étude assez complète sur les salaires des employés dans les centres d’appels offshore. L’étude retient les principales destinations de délocalisation de centres d’appels pour les sociétés françaises : Maroc, Tunisie, Algérie, Sénégal, Ile Maurice, Madagascar, Roumanie, Moldavie.

Offshore Développement dresse un rapide profil de chacune de ces destinations (nous y reviendrons dans un prochain article) et propose, pour chacune d’elles, une fourchette de salaires en fonction de l’emploi occupé. Les salaires sont exprimés en euros, nets et par an.

 

Téléconseiller / Chargé de clientèle

Maroc : 3684 à 5400 euros

Tunisie : 3163 à 5200 euros

Algérie : 2947 à 4320 euros

Sénégal : 2578 à 4800 euros

Ile Maurice : 2292 à 4200 euros

Madagascar : 1200 à 2400 euros

Roumanie : 3924 euros à 8628 euros

Moldavie : 2264 à 4572 euros

 

Superviseur

Maroc : 7368 à 9468 euros

Tunisie : 4938 à 6584 euros

Algérie : 5894 à 7574 euros

Sénégal : 5157 à 6627 euros

Ile Maurice : 4200 à 7188 euros

Madagascar : 2578 à 3313 euros

Roumanie : 8628 euros à 11352 euros

Moldavie : 6528 à 9804 euros

 

Ces salaires, mêmes s’ils sont sans communes mesures avec les salaires européens (à titre de comparaison, un salarié au SMIC, en France, gagne, 15 852 euros bruts, soit environ 13 000 euros nets) sont, dans la plupart des cas, très supérieurs aux salaires moyens du pays considéré. Il n’en reste pas moins, qu’aujourd’hui, pour une entreprise française, le choix d’une localisation offshore résultera d’abord d’une décision financière.

 

Offshore Développement est un portail d’information en externalisation et sous traitance. La société se donne pour objectif de fournir aux professionnels des ressources documentaires et des outils d’aide à la décision dans le cadre d’un projet d’externalisation offshore.

 

3 réflexions au sujet de “Les salaires dans les centres d’appels offshore”

Les commentaires sont fermés.