Une visite au Maroc du président de la CNIL sème le trouble au sein des centres d’appels du pays

Le ministre de la justice marocain, Abdelwahed Radi, a reçu jeudi 24 janvier Alex Türk, président de la CNIL (commission nationale de l’informatique et des libertés).
Le président de la CNIL a fait part de son inquiétude, comme il l’avait fait quelques jours auparavant devant les députés français, du développement de l’externalisation de la gestion de fichier vers des pays du continent africain. Alex Türk s’est notamment prononcé pour la mise en place de standards internationaux assurant la protection de la vie privée des citoyens.
Côté gouvernement marocain, on assure que le pays se dotera très prochainement d’un code de protection dans ce domaine; et que, par ailleurs, une commission nationale semblable à la CNIL est en cours d’étude.